Comment ranger ses chaussettes ?

Votre tiroir à chaussettes ressemble à un grand bazar où une mère ne retrouverait plus ses petits ? Ça tombe bien, aujourd’hui, on va parler de la question cruciale du rangement des chaussettes. Car à l’Appartement 58, il n’est pas question que de déco… mais aussi de l’organisation de la maison !

Il faut avouer que les chaussettes ne nous facilitent pas la tâche : leur forme biscornue, leurs matières variées qui les rendent parfois fines, parfois épaisses et moelleuses… sans oublier leur tendance à disparaître mystérieusement ! Mais alors, comment ranger ses chaussettes pour les retrouver facilement ?

Chaussettes pliées

Chaussettes pliées, chaussettes en vrac ?

Chacun a ses habitudes de rangement et les chaussettes n’échappent pas à la règle : soigneusement pliées ou jetées en vrac dans un panier, chaque personne a ses préférences !

Les chaussettes peuvent être pliées. Il existe différentes méthodes, les deux plus connues sont celles-ci :

  • Assembler les deux chaussettes d’une même paire l’une sur l’autre ; les plier en 2 ; retourner l’une des chaussettes pour qu’elle vienne envelopper le reste de la paire, formant une « boule ».
  • Assembler les deux chaussettes l’une sur l’autre puis les enrouler, au besoin en pliant les chaussettes au préalable si elles sont longues.

Vous pouvez ensuite ranger vos chaussettes dans un tiroir ou dans un organiseur de placard. Le site WikiHow propose des images animées très parlantes avec 4 méthodes de pliage des chaussettes différentes.

En règle générale, les chaussettes ne sont pas des vêtements fragiles, je ne vois donc aucun inconvénient à les ranger « en vrac ». Les puristes me diront que ce n’est pas du rangement… mais tout dépend de la manière dont vous le faites. Vous pouvez par exemple choisir un bac de rangement en tissu et y glisser vos chaussettes, attachées par paire avec des pinces dédiées. Placez dans le bac de rangement quelques sachets parfumés pour conserver une bonne odeur de linge propre… et le tour est joué !

Astuce : les pinces à chaussettes

La marque finlandaise Supi a fait breveter des pinces à chaussettes pratiques, qui permettent de tenir deux chaussettes ensemble. Elles peuvent vous servir aussi bien si vous rangez vos chaussettes en vrac dans un bac que lors de la lessive.

Accrochez bien chaque paire de chaussettes au moment où vous les mettez au sale. Lors de la lessive, glissez vos chaussettes (avec les pinces Supi) dans un filet à linge. Ca évitera que les pinces ne cognent contre les parois de votre machine à laver.

Les pinces Supi supportent des températures jusqu’à 90°C mais aussi le passage en sèche-linge. Si elles sont bien fixées, vous retrouverez donc vos chaussettes par paires à la fin de la lessive ! Un gain de temps précieux, en particulier pour les familles qui doivent subir à chaque fois la corvée de reconstituer les paires.

On se retrouve très vite pour d’autres astuces rangement !

Le portant à vêtements, indispensable si vous manquez de rangements !

Si vos armoires débordent, que vous ne savez plus comment ranger vos vestes, chemises, blouses ou robes sans tout froisser, vous avez peut-être besoin d’un portant à vêtements. Mais comment choisir un portant ? Quels sont les pièges à éviter et les éléments à bien regarder ? Quelques conseils pratiques de rangement dans cet article !

Comment choisir un portant à vêtements ?
Comment choisir un portant à vêtements ?

Choisir un portant à vêtements : les questions à se poser avant l’achat

Que rangerez-vous sur le portant ? Des vestes, des manteaux, des pantalons ? Ça vous donnera une première idée de la place nécessaire mais aussi du poids des vêtements à stocker, qui est un critère important pour choisir son portant de rangement. A titre indicatif, un pantalon pèse souvent entre 500g et 1kg, une chemise autour de 200g, une veste entre 600g et 1 kg.

Où allez-vous mettre ce portant ? Avez-vous beaucoup de place ou pas ? Certains portants à vêtements sont peu profonds, d’autres sont très hauts pour bien exploiter la hauteur sous plafond, il y a des portants extensibles et d’autres non.

Avez-vous besoin de déplacer le portant à vêtements ? Si vous comptez ranger votre portant dans un placard ou un cagibi pour créer une penderie improvisée, vous pourrez prendre un modèle fixe… tandis que si vous avez besoin de déplacer le portant – par manque d’espace, parce qu’il gêne l’ouverture d’une porte ou d’un placard, mieux vaudra opter pour un modèle à roulettes.

Quelques modèles de portants à vêtements intéressants

Tatkraft propose un modèle télescopique bien pratique à 44.95€.

  • Il se monte très rapidement et supporte plusieurs dizaines de kilos de vêtements.
  • Il est extensible, à la fois en longueur (de 105 à 176 cm) et en hauteur (de 137.5 à 187 cm), ce qui est bien pratique si vous voulez le mettre sous des combles ou au contraire suspendre des robes ou manteaux longs.
  • Il comporte aussi deux barres pour accrocher des accessoires ou des sacs.
Un portant à vêtements Tatkraft
Portant à vêtements Tatkraft

Les portants en acier sont très solides. Ils se distinguent par leur simplicité : assemblage sans outil, look sobre. Ils existent dans différentes tailles et la plupart des modèles peuvent supporter jusqu’à 140 kg de vêtements, une vraie garantie si vous avez beaucoup de pièces lourdes à stocker comme des manteaux par exemple :

Un portant à vêtements en acier
Portant en acier

Regardez aussi ce portant prêt à remplacer une vraie penderie chez SoBuy. Il se fixe sans percer au plafond, ce qui est bien pratique si vous êtes locataire ou que vous avez deux mains gauches en bricolage. Extensible, avec des corbeilles intégrées pour encore plus d’espace de rangement…

Portant à vêtements type dressing
Portant à vêtements SoBuy

Et voici une vraie penderie sur roulettes qui permet d’exploiter la hauteur sous plafond. On la trouve chez SongMics et elle peut atteindre près de 2m de hauteur avec deux barres de penderie. Le petit plus, c’est que la barre du haut est plus longue que celle du bas, ce qui permet d’accrocher aussi les vêtements longs sans avoir à les plier !

Un portant à vêtements qui exploite la hauteur sous plafond
Un portant à vêtements qui exploite la hauteur sous plafond

Derniers conseils rangement pour votre portant

Ne chargez pas trop votre portant. C’est censé être une solution d’appoint quand on n’a pas assez de rangements dans une armoire ou un dressing mais ça n’a pas vocation à remplacer une véritable penderie. Si vous n’avez aucun endroit où ranger vos vêtements, mieux vaut investir dans une armoire ou un kit dressing (Leroy-Merlin propose pas mal de choix pour tous les budgets).

Un portant à vêtements peut avoir beaucoup d’usages dans d’autres contextes que chez vous : pour bien présenter vos vêtements lors d’un vide-grenier, pour les transporter facilement pendant un déménagement…

Comment enlever les bouloches d’un pull ?

Le froid est là mais ce n’est pas si grave tant qu’on peut se lover dans un pull bien chaud et moelleux ! Tout serait si simple… si les pulls n’étaient pas victimes d’une malédiction : les bouloches ! Dans cet article, je vous explique comment elles se forment et surtout, comment enlever les bouloches d’un pull pour lui redonner sa jeunesse. Ça vous servira non seulement pour vos pulls actuels mais aussi si vous achetez des pulls en occasion. On trouve parfois de magnifiques pulls vintage oversize… sauf qu’ils auraient bien besoin d’un petit coup de jeune.

Enlever les bouloches d'un pull

Les bouloches de pull, causées par les frottements

Les bouloches se forment lorsque votre pull frotte contre quelque chose. Ça peut être au niveau des coudes, là où le pull frotte contre votre manteau ou veste dès que vous bougez les bras, mais ça peut aussi survenir lors du lavage, par simple frottement du linge.

Pour limiter le risque d’apparition de bouloches, protégez d’abord vos pulls lors du rangement en les pliant soigneusement. Lavez-les toujours à basse température : soit à la main pour les matières les plus fragiles, avec une lessive pour linge délicat ou tout simplement du shampooing pour bébé ; soit à la machine en ne dépassant jamais 30°C et sans essorage. Vous pouvez mettre le pull à l’envers pour le laver en limitant les bouloches sur le côté visible… et le glisser dans un filet à linge qui le protégera de tout accroc.

Un pull ne s’essore pas, on peut retirer l’excédent d’eau en le tamponnant avec une serviette de bain par exemple. On le fait sécher à plat pour ne pas qu’il se déforme sous le poids de l’eau.

Comment enlever les bouloches d’un pull ?

Pour enlever les bouloches d’un pull, il existe différentes méthodes.

Le rasoir – Prenez un rasoir « classique » et passez-le sur le pull délicatement, sans trop appuyer pour ne pas faire de trou. Ça rase littéralement les bouloches. Mieux vaut d’abord faire un test sur une petite zone peu visible du pull et utiliser une lame un peu usée plutôt qu’une lame toute neuve. Soyez vraiment prudent avec cette méthode car avec certaines matières fragiles ou un geste un peu brusque, il est facile de faire un trou dans son pull…

Le peigne – Beaucoup moins agressif que le rasoir et tout aussi efficace ! Il faut utiliser un peigne à laine spécial, ça ne coûte que quelques euros mais c’est bien pratique pour enlever les bouloches.

Un rasoir anti-bouloches – Ça ne ressemble pas vraiment à un rasoir, c’est un petit appareil à piles dédié au retrait des bouloches sur les textiles. Son gros avantage est de pouvoir traiter de grandes zones, on peut donc l’utiliser aussi bien sur les pulls que sur les manteaux en laine ou les couvertures par exemple. Faites seulement attention à choisir un bon rasoir anti-bouloches : il y a des modèles très bien chez Philips mais si vous commandez une sous-marque, lisez bien les commentaires des internautes car certains rasoirs anti-bouloches ont tendance à endommager les vêtements.

C’est un bon moyen de redonner un coup de jeune à un pull ou à un manteau !

Acheter une armoire : plein de conseils pour bien choisir

Vous avez décidé de sauter le pas et d’acheter une armoire pour ranger tout ce qui traîne dans votre chambre ? Bonne idée ! Même si on reproche parfois aux armoires d’être trop grosses, trop lourdes et de casser le design d’une pièce, elles restent extrêmement pratiques, il faut bien l’admettre !

Elles permettent de stocker de grandes quantités d’affaires, qu’il s’agisse de vêtements, de linge de maison et autres réserves. Elles évitent à votre maison ou appartement d’être encombré, en désordre. Enfin, elles évitent à votre linge de prendre la poussière ! Sans compter tous les petits bonus qu’elles peuvent offrir, comme un grand miroir qui agrandit la pièce ! Mais comment choisir une armoire ? Quels sont les éléments à regarder ? Quel bois choisir pour une armoire solide ? Pourquoi certaines armoires sont plus chères que d’autres. Je vais vous aider à répondre à ces questions dans cet article !

Quel type d’armoire acheter : lingère, penderie, les deux ?

On trouve aujourd’hui de multiples aménagements dans les armoires et vous devrez souvent commencer par décider de l’aménagement général que vous recherchez :

  • Une armoire lingère comporte des étagères, qui permettent de stocker des vêtements pliés (pulls, t-shirts, etc.), des bacs de rangement en tissu pour vos accessoires ou votre lingerie ou encore du linge de maison.
  • Une penderie permet de suspendre des vêtements sur cintre… mais de plus en plus, on peut aussi y accrocher des accessoires pratiques et pas chers, comme des racks à pulls qui se suspendent à la barre de penderie.

De nombreuses armoires associent les deux, avec une partie lingère et une partie penderie. C’est, personnellement, la formule que je trouve la plus efficace. En effet, les étagères sont toujours utiles pour tout votre linge de maison (linge de bain, linge de lit, etc), sans compter vos accessoires, vos pulls qui risqueraient de se déformer si vous les mettiez sur un cintre.

Par ailleurs, dans une armoire lingère, les étagères sont « à votre hauteur » puisqu’elles occupent toute une moitié de l’armoire. A l’inverse, dans une armoire 100% penderie, vous avez souvent une seule étagère en hauteur, pas forcément pratique pour les vêtements de tous les jours.

Certaines armoires vous proposeront aussi en complément des tiroirs, un vrai bonus car ils sont toujours pratiques pour ranger les accessoires (ceintures, foulards, lunettes de soleil), les chaussettes, la lingerie ou les maillots de bain.

Deux modèles d'armoires
A gauche, l’armoire Altea chez Alinea ; à droite l’armoire Shannon chez Conforama.

Quelle taille d’armoire acheter ?

La taille de l’armoire dépend évidemment de la taille de votre pièce. Quand vous prenez les mesures, pensez à bien étudier la question des portes : certaines armoires ont des portes coulissantes bien pratiques mais d’autres s’ouvrent vers l’avant, nécessitant un espace suffisant devant le meuble pour ouvrir les portes.

Regardez aussi la profondeur. Beaucoup de gens veulent une profondeur faible, par peur de la « grosse armoire mastoc » qui gâche leur chambre design… mais ces armoires ne sont pas forcément pratiques. Dans la partie penderie notamment, vous avez besoin d’un espace suffisant pour ne pas que vos vêtements soient écrasés, misez sur au moins 60 cm de profondeur pour avoir de la place !

Côté hauteur, réfléchissez aux choses encombrantes que vous pourriez avoir besoin de stocker. Certaines armoires montent jusqu’au plafond tandis que d’autres laissent un espace plus grand. Cet espace peut être bien pratique pour stocker des valises, des vêtements « hors saison » (vos vêtements d’été pendant l’hiver et vice versa), une couette dans sa housse de compactage, etc.

Quel bois choisir pour son armoire ?

Pas facile de s’y retrouver dans le langage du bois ! Voici quelques appellations et leurs particularités respectives :

  • Le bois massif : c’est le plus cher, le plus lourd mais aussi le plus résistant. Si vous voulez une armoire solide qui résistera aux déménagements, ça peut être un bon choix mais il faudra y mettre le prix. Les armoires de ce type sont de plus en plus rares en raison de leur prix très élevé. A une époque où les gens aiment changer de décoration régulièrement (et où les meubles se revendent mal), c’est un critère qui compte !
  • Le contreplaqué : c’est un panneau de bois que l’on obtient en collant plusieurs couches de bois successives. Il présente l’avantage d’être moins cher que le bois massif tout en étant très résistant. Il est aussi très isolant et résistant aux insectes. Sans oublier qu’il laisse souvent apparaître les qualités naturelles du bois (les noeuds, les veines, etc) ce qui convient très bien à certains styles de décoration. En revanche, il est lourd (poids du bois + de la colle utilisée pour assembler les couches) et impossible à poncer. Ca reste un bois d’excellente qualité.
  • Le MDF (alias « panneau de fibres à densité moyenne » alias « medium ») : il est moins cher que le contreplaqué et composé de fibres de bois encollées pour un rendu esthétique et très lisse, sans défauts. On a cependant des doutes quant au possible caractère cancérigène des fibres, c’est donc un matériau critiqué. Le panneau de fibres sert souvent à créer le fond des armoires.
  • Le panneau de particules : ce sont tout simplement des particules de bois « compactées » et collées entre elles. C’est un matériau léger, pas cher mais peu solide et peu résistant à l’humidité. C’est le matériau dominant que l’on trouve dans les armoires du commerce aujourd’hui. Que ce soit chez Conforama, Alinéa et autres magasins de mobilier, le panneau de particules séduit par son côté bon marché.
  • Le mélaminé : c’est un panneau de bois (MDF ou panneau de particules) que l’on a recouvert d’une couche de mélamine, une sorte de résine très dure.

Acheter une armoire

Comment choisir la couleur et le design de son armoire ?

Si votre pièce est petite, misez de préférence sur du blanc ou un bois très clair (chêne blanchi, etc), à plus forte raison si vos murs sont blancs. L’armoire donnera l’impression de se fondre dans le décor.

Pour une petite pièce, choisissez aussi une armoire avec des portes miroir, elles donneront l’impression d’un espace plus grand et c’est toujours agréable de pouvoir regarder son look en entier avant de sortir de chez soi ! Petit bonus quand on prend une armoire avec des portes en miroir : les poignées ! Elles évitent de laisser des traces de doigts sur le miroir à chaque ouverture de porte.

Si votre pièce est grande, vous avez plus de flexibilité et une armoire très design dans un coloris original (noir, rouge, etc) peut donner un vrai style à la chambre.

Le prix de l’armoire : investir ou acheter pas cher ?

Je ne vous conseillerai pas d’acheter systématiquement l’armoire la plus chère du marché mais plutôt de réfléchir à quelques points pratiques :

  • Allez-vous déménager régulièrement ou pas ? Une armoire bon marché comme celles que l’on trouve chez Conforama a tendance à mal résister à des montages/démontages successifs, même quand ils sont faits par des professionnels.
  • Etes-vous propriétaire ou en location ? Si vous êtes propriétaire, vous avez tout intérêt à investir un peu dans une armoire qui répondra vraiment à vos besoins, voire dans du sur-mesure. Il y a le sur-mesure bon marché, comme les aménagements SPACEO chez Leroy-Merlin où vous choisissez vos caissons puis vos aménagements (tiroirs, portes, etc). Mais il y a aussi de nombreux spécialistes du placard indépendants, comme Archea. Si vous êtes locataire, réfléchissez bien à votre probabilité de déménager bientôt : pourrez-vous remettre votre armoire dans votre prochain logement ?

Et puis, plus généralement, réfléchissez à vos goûts et à votre caractère : aimez-vous changer de déco régulièrement ? Pensez-vous vous lasser de cette armoire ? Est-ce que vos besoins en rangement vont évoluer bientôt (naissance d’un enfant, emménagement en couple donc une armoire pour deux… ou au contraire séparation) ?

C’est en réfléchissant à tous ces paramètres que vous trouverez l’armoire idéale… et bien sûr, un petit coup de cœur aide beaucoup à prendre une décision d’achat !

Comment organiser son dressing ?

Une fois qu’on a bien aménagé son armoire, reste encore une question cruciale à résoudre : comment organiser son dressing ? Une bonne organisation permet de retrouver rapidement ses vêtements mais aussi de ne pas délaisser certains vêtements. Souvent, on porte plus ou moins les mêmes pièces parce qu’elles se trouvent sur le dessus d’une pile ou au centre de la penderie. Une bonne organisation met en valeur les vêtements que l’on possède.

Organiser son dressing par couleur

C’est une approche qui donne tout de suite à votre dressing un petit côté « Hollywood », à l’instar de ces placards de stars où chaussures et vêtements sont rangés par couleur sur des étagères interminables. Même si vous n’avez pas des milliers de vêtements, les ranger par couleur offre quelques avantages :

  • Pouvoir choisir un vêtement facilement en fonction d’une occasion particulière ou de votre humeur : si vous avez un rendez-vous formel, vous préférez peut-être miser sur des couleurs sobres ; un rendez-vous amoureux et vous choisirez la teinte qui vous met le mieux en valeur ; une envie de dynamisme, vous opterez pour des couleurs vitaminées !
  • Repérer rapidement les couleurs qui vous manquent : en rangeant vos vêtements par couleur, vous identifierez très vite si votre armoire manque de certaines teintes que vous aimez pourtant. Par exemple, j’adore la couleur jaune et c’est en organisant mes vêtements par couleur que j’ai réalisé que je ne possédais pas beaucoup de vêtements jaunes en réalité. Vous pouvez ainsi faire du shopping d’une manière plus responsable en ciblant ce qui vous manque.
  • Le côté esthétique : un dressing classé par couleur a à n’en pas douter un aspect très esthétique et soigné !

Je trouve cependant, à titre personnel, que ce n’est pas le mode d’organisation le plus pratique : si vous avez des vêtements qui se ressemblent, vous pouvez vite perdre du temps à les distinguer sous prétexte qu’ils sont rangés côte à côte.

Comment choisir les meilleurs cintres pour son dressing ?

Organiser son dressing par saison

Cette organisation consiste à placer au premier plan les vêtements correspondant à la saison en cours… et, à mesure que l’on s’éloigne vers les recoins du dressing, on trouvera les vêtements de la saison opposée. Ainsi, en été, vous aurez les vêtements légers à portée de main tandis que les manteaux seront remisés tout au fond de l’armoire.

C’est une manière intelligente de concevoir son dressing car il y a effectivement peu de chances que vous portiez un manteau en laine en plein mois de juillet ! Vous gagnerez donc du temps au quotidien en profitant mieux de votre garde-robe de saison. Cependant, ce type d’organisation ne suffit pas à mon sens pour avoir un dressing rangé.

Organiser son dressing par type de vêtement

C’est mon organisation préférée car je trouve qu’elle suit la logique avec laquelle on compose une tenue. On part souvent d’une pièce précise que l’on a envie de porter : par exemple « Aujourd’hui, je vais mettre un jean noir » et on compose le reste du look autour de cette pièce. Un bas, un haut, une veste parfois…

Une organisation de dressing par type de vêtement implique dans un premier temps de séparer vos habits en fonction de leur nature : vous allez rassembler les bas, rassembler les hauts, puis les vestes/manteaux, les robes, etc. Vous pouvez ensuite réfléchir à une subdivision plus fine. Par exemple, dans une penderie, vous pouvez distinguer les pantalons habillés des jeans… ou encore séparer les blouses des chemisiers. Dans une lingère, vous pouvez séparer les t-shirts à manches longues des t-shirts à manches courtes, puis distinguer les tops unis des tops à motifs.

C’est un excellent moyen de valoriser tous vos vêtements et de ne pas perdre de temps à choisir une tenue en fonction de vos impératifs quotidiens. Par ailleurs, organiser son dressing par type de vêtement permet tout à fait d’ajouter un autre niveau d’organisation : une fois triés par type, vous pouvez classer vos vêtements par couleur…

Organiser son dressing

Organiser un dressing par tenue

C’est une pratique que j’ai déjà rencontrée : elle consiste à rassembler au même endroit les vêtements que vous portez souvent ensemble. Vous allez par exemple créer dans votre penderie un premier groupe de vêtements avec un pantalon vert menthe, une blouse à motifs qui va bien avec ce pantalon, une veste crème qui peut compléter la tenue, un top plus décontracté que vous porterez avec ce pantalon le week-end…

Personnellement, je trouve que cette méthode a des failles :

  • Pour commencer, elle vous conditionne à vous habiller d’une certaine manière : ça peut être un gain de temps mais ça peut aussi brider votre créativité vestimentaire et vous pousser à porter toujours les mêmes associations de couleurs.
  • Ensuite, certains vêtements peuvent être rangés à plusieurs endroits : un basique, par nature, peut se porter avec beaucoup d’autres vêtements. Si vous avez un jean, un blazer bleu marine ou encore une chemise blanche, il y a des chances qu’ils puissent s’accorder avec beaucoup d’autres pièces de votre dressing. Dans ce cas, un rangement par tenue perd tout son intérêt.

Les hommes peuvent bien sûr trouver un intérêt à rassembler un même costume au même endroit. Chez les femmes, posséder un « ensemble » se fait de plus en plus rare car on a plutôt tendance à dépareiller les vêtements pour un look plus travaillé. Par exemple, au lieu d’acheter un pantalon et une veste assortie puis de les porter ensemble, on optera souvent pour l’un des deux…

Une astuce pour organiser son armoire : les séparateurs

Dans les magasins, vous avez sûrement remarqué qu’il existait parfois des séparateurs pour repérer instantanément la bonne taille. Vous pouvez tout à fait en acheter pour votre propre dressing ! Un paquet de 10 séparateurs, amplement suffisant pour organiser son armoire, coûte à peine plus de 10€. Vous pouvez par exemple customiser les séparateurs avec de jolis papiers de couleur puis les utiliser dans votre dressing pour distinguer les types de vêtements. Ce sera une incitation supplémentaire à garder votre armoire rangée au quotidien !

Comment avoir une bonne odeur dans son armoire ?

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet un peu spécial : l’odeur d’une armoire ! Sur le blog, je vous explique parfois comment aménager un dressing ou une armoire efficacement… et s’il y a un aspect agréable quand on range, c’est bien de retrouver ses vêtements avec une bonne odeur de linge propre et frais ! Si votre armoire est bien rangée mais victime de mauvaises odeurs, vous perdez tout le bénéfice de vos efforts !

Pourquoi une armoire peut-elle être sentir mauvais ?

Il existe plein de causes possibles à une mauvaise odeur dans une armoire.

  • Les chaussures : oui, quand on a transpiré toute la journée dans ses chaussures, elles peuvent sentir les pieds, en particulier si vous achetez des chaussures synthétiques. Si vous rangez les chaussures en l’état sans traiter le problème (les laisser respirer, les nettoyer avec du bicarbonate de soude par exemple), l’odeur va se répandre dans tout le placard. Pensez donc à prendre soin de vos chaussures et, si besoin est, à acheter une bonne crème déodorante pour les pieds (la marque Gehwol est une référence en la matière !).
  • L’humidité : certains logements sont humides mais parfois, vous allez tout simplement ranger des vêtements encore humides… parce qu’ils sortent du sèche-linge ou que vous avez essuyé une grosse averse. Avec le temps, cette humidité dégage une odeur de moisi tenace dans l’armoire.
  • La fumée : fumée de cigarette, encens, les fumées ont tendance à s’incruster dans les armoires et peuvent imprégner les vêtements.
  • Les animaux domestiques : j’ai une amie dont le chat très âgé avait pris l’habitude d’aller faire ses besoins dans l’armoire… et autant dire que l’urine de chat n’avait pas très bonne odeur !

Et puis, de manière générale, les armoires sont des espaces confinés où l’air ne circule pas beaucoup… ce qui n’aide pas les mauvaises odeurs à s’en aller !

Un dressing propre et bien rangé

Comment avoir une armoire qui sent bon ?

Déjà, résolvez les problèmes que je viens de mentionner : aérez vos chaussures après les avoir portées avant de les ranger, nettoyez-les bien, ne rangez que des vêtements parfaitement secs, évitez de fumer dans la pièce où se trouve votre armoire…

Si votre placard est déjà envahi par une mauvaise odeur, vous pouvez envisager de relaver tous les vêtements. C’est fastidieux mais au moins, vous repartirez sur de bonnes bases ! Aérez bien l’armoire, quitte à laisser aussi la fenêtre de la pièce grande ouverte histoire que l’air frais se faufile partout.

On ne vit plus à l’époque de Louis XIV où les gens s’aspergeaient de parfum sans se laver ! Aujourd’hui, il faut d’abord traiter la cause de la mauvaise odeur avant de parfumer votre armoire à qui-mieux-mieux !

Une fois que c’est fait, vous pouvez vous faire plaisir :)

  • Des sachets parfumés : les sachets parfumés à la lavande sont un grand classique de nos armoires, ils rappellent la Provence et on en trouve facilement sur Internet à des prix très raisonnables (12.90€ les 10 sachets sur Amazon pour de la lavande bio). L’effet dure en général quelques mois et pour le prolonger, vous pouvez malaxer le sachet pour libérer de nouvelles senteurs de lavande… On trouve aussi des sachets aux parfums floraux très légers chez Durance.
  • Des blocs en bois de cèdre : vous vous demandez peut-être comment un banal morceau de bois peut être efficace dans votre armoire. Figurez-vous que le cèdre a deux grands atouts : d’abord, il empêche les insectes indésirables et les mites de venir pondre leurs œufs sur vos vêtements ; ensuite, il absorbe l’humidité, souvent responsable des mauvaises odeurs. Vous pouvez aussi bien suspendre des blocs de cèdre dans votre penderie qu’en glisser dans des sachets entre vos piles de vêtements.
  • Du charbon : étonnant, non ? Le charbon absorbe très bien l’humidité, c’est une véritable éponge ! Il est aussi très durable puisque ses effets peuvent perdurer pendant plusieurs années, à condition de faire sécher vos sachets de temps en temps pour qu’ils perdent l’humidité qu’ils ont emmagasinée. Quelques sachets dans l’armoire et vous êtes tranquille pendant un bon moment !

Et puis, il y a d’autres méthodes plus « do it yourself » : par exemple, placer un pain de savon très odorant sur chaque étagère, qui diffusera son parfum pendant longtemps au plus près de vos vêtements… ou glisser une bombe pour le bain Lush dans vos placards. Elles ont une odeur très forte ! J’en ai fait l’expérience en en ramenant quelques-unes dans ma valise un jour… elles ont laissé un doux parfum sur les vêtements.

Parfois, vous pouvez aussi changer de lessive. Toutes les lessives ne se valent pas et certaines ont des parfums très chimiques qui vieillissent mal dans votre armoire.

J’espère que ces astuces vous aideront à garder une bonne odeur dans votre armoire !

Comment ranger des soutien-gorge ?

Si beaucoup de femmes se contentent de ranger leurs bas de lingerie en vrac dans le tiroir d’une commode, elles prêtent souvent plus attention au rangement des soutien-gorge. Le soutien-gorge est une pièce de lingerie fragile, en raison de sa forme particulière et de ses matières délicates (dentelle, satin, etc).

C’est aussi une pièce de lingerie qui coûte relativement cher (un soutien-gorge de grande marque peut atteindre plusieurs dizaines d’euros). Fort heureusement, il existe plusieurs solutions pour ranger des soutien-gorge sans les abîmer et sans se ruiner.

Rangement des soutiens-gorge

Les boîtes de rangement

Une simple boîte de rangement peut suffire. Si vous avez peu de moyens financiers, vous pouvez en créer une jolie en récupérant une boîte à chaussures et en la recouvrant de papier kraft par exemple. Vous pouvez y ranger des soutiens-gorge dans le sens de la longueur pour ne pas les écraser. Bien collés les uns contre les autres, ils ne s’abîmeront pas et le rangement restera pratique au moment de choisir votre lingerie pour la journée.

Après tout, ça ne sert à rien de bien ranger si au final, on perd du temps à retrouver le soutien-gorge que l’on voulait porter !

N’importe quelle boîte de bonne taille peut bien sûr faire l’affaire mais si vous cherchez quelque chose de plus joli, il existe des boîtes à lingerie plus esthétiques comme celles de la marque NATIVES, inspirées des affiches vintage. Elles permettent de ranger votre lingerie d’une manière aussi discrète qu’esthétique. Si vous avez un placard ouvert par exemple et que vous ne voulez pas étaler votre lingerie aux regards indiscrets, c’est une bonne solution !

Boîte à lingerie vintage
Boîte à lingerie au design vintage, chez Natives

Les organiseurs de lingerie

Ils sont très pratiques, à condition de choisir de la qualité ! Ces organiseurs proviennent des pays d’Asie, LES spécialistes du rangement qui ont toujours mille trucs et astuces pour des placards bien organisés. Et justement, ils ont pensé au rangement des soutien-gorge avec des organiseurs bien conçus : les compartiments font juste la bonne largeur pour faire tenir un voire deux soutien-gorge.

Je vous conseille en particulier le modèle ci-dessous. Il est conçu dans un tissu beige sobre et imperméable, il évite l’accumulation des acariens ou des moisissures si vos pièces sont humides. Ces organiseurs se montent en quelques minutes (on déplie le tissu, on y glisse de petites pièces pour rendre les bords rigides) et sont prêts à l’emploi !

Boîte de rangement pour soutiens-gorge
Organiseur de lingerie Kicode

Que valent les boîtes à lingerie spéciales soutien-gorge ?

Il existe enfin des boîtes en forme de soutien-gorge. Elles permettent en général de ranger un seul soutien-gorge dans une boîte rigide conçue pour qu’il ne s’écrase pas. Si vous avez beaucoup de lingerie, ce genre de boîte va vite occuper beaucoup d’espace dans vos placards. Je vous conseille plutôt de l’envisager pour une pièce un peu « exceptionnelle » que vous voulez vraiment protéger : un soutien-gorge de très grande marque par exemple. Le design de ces boîtes reste souvent assez « kitsch » (froufrous et petites dentelles !) mais s’il y a des adeptes, ne vous privez pas !

Conseils pour entretenir ses soutien-gorge

Pour finir, quelques conseils pour l’entretien de vos soutien-gorge ! Déjà, sachez que la plupart des soutien-gorge supportent bien un lavage en machine, à condition de respecter quelques précautions car ça reste de la lingerie fragile :

  • Optez pour un programme doux, qui ne va pas brasser votre lingerie dans tous les sens !
  • Pas d’essorage : vous risqueriez d’abîmer les tissus fragiles mais aussi d’endommager les baleines si votre soutien-gorge en comporte (les baleines, ce sont les armatures rigides qui donnent sa forme au bonnet du soutien-gorge).
  • Lavez vos soutiens-gorge dans un filet à linge en maille : les petites pièces métalliques de votre soutien-gorge peuvent abîmer vos autres vêtements ou le tambour de la machine à laver pendant la lessive. Il donc conseillé de fermer votre soutien-gorge (au cran le plus large, histoire que la fermeture soit quand même bien lavée) et de le glisser dans une poche de protection adaptée au lavage en machine. Ça permet au linge fragile d’être bien lavé sans s’abîmer.

Enfin, les soutien-gorge les plus fragiles doivent être lavés à la main. Vous pouvez les faire tremper dans un seau ou un lavabo avec un peu de lessive pour « linge délicat » et les frotter doucement sans les écraser.

Quoi qu’il arrive, après tout lavage, n’essorez pas les soutien-gorge en les tordant. Tamponnez-les puis faites-les sécher soit à plat, soit en les suspendant sur des cintres par le milieu par exemple, pour éviter de les déformer.

J’espère que ces conseils vous aideront à garder votre lingerie en bon état le plus longtemps possible !

Aménager un dressing sous combles avec un petit budget

Aujourd’hui, beaucoup de gens souhaitent exploiter un espace situé sous les combles sans dépenser une fortune pour faire aménager un placard. Il peut s’agir d’un grenier que l’on transforme en suite parentale ou en chambre d’ado ou tout simplement d’un appartement situé au dernier étage, avec une partie de l’espace habitable située sous la pente du toit.

Il existe aujourd’hui plein de solutions pour aménager un dressing sous combles avec un petit budget.

Une chambre sous les combles

Un dressing sous une pente : tringles et portants

Commençons par nous intéresser à la penderie, élément indispensable d’un dressing, pour accrocher vestes, chemises, blouses, pantalons ou encore robes. On trouve aujourd’hui dans certains magasins de bricolage des kits comportant une barre de penderie et des fixations conçues spécialement pour les soupentes.

Vous pouvez aussi opter pour une tringle déportée à fixer contre le mur du fond, Ikea propose par exemple le modèle MULIG à moins de 5€ : il supporte une charge allant jusqu’à 15 kg. En associant plusieurs tringles ou barres de penderie, vous pouvez obtenir une largeur de plusieurs mètres pour accueillir vos vêtements !

La plupart du temps, la hauteur de la partie la plus basse des combles avoisine 1m20. C’est bas mais amplement suffisant pour placer plusieurs portants réglables côte-à-côte. La marque Songmics propose par exemple un modèle de portant réglable en hauteur de 97cm à 160cm, avec une longueur atteignant 150cm. Avec ses 4 roulettes, il sera facile à déplacer pour le ménage ou le rangement et deux roulettes sont même pourvues d’un frein histoire que votre placard ne bouge pas une fois installé !

Si vous souhaitez compléter l’aménagement de la penderie sous-combles d’une manière esthétique, vous pouvez installer des rideaux qui dissimuleront vos affaires. Pour ces surfaces en pente, on peut opter tout simplement pour un câble en acier suspendu (on en trouve dans tous les magasins de bricolage ou chez Ikea) sur lequel on accroche des rideaux. La petite touche déco parfaite pour le dressing !

Un dressing en soupente
Un dressing en soupente – © Archzine

Des placards dans votre dressing sous combles

Au-delà de la penderie, vous aurez besoin d’étagères pour ranger vos vêtements fragiles (pulls, etc), vos t-shirts ou votre lingerie. Selon l’espace dont vous disposez, vous pouvez opter pour plusieurs solutions.

Le meuble bas classique

Si votre soupente descend vraiment bas et que vous avez peu d’espace en hauteur, vous pouvez opter pour un meuble bas ordinaire (étagères type bibliothèque comme la série KALLAX chez Ikéa à partir de 42 cm de hauteur pour un modèle 4 cases disposé à l’horizontale). C’est bon marché, très modulable puisque vous pouvez ajouter des tiroirs ou des paniers dans chaque « case » du meuble pour vos chaussettes et autres sous-vêtements par exemple.

S’il reste de l’espace derrière votre meuble, vous pouvez par exemple acheter une housse de compactage et y mettre vos vêtements « hors saison », puis glisser cette housse derrière le meuble. Le principe de la housse de compactage est simple : vous y stockez vos vêtements ou votre linge de maison puis vous créez un vide d’air à l’intérieur en aspirant (avec votre aspirateur !) l’air contenu dans la housse. Elle se comprime ainsi, prenant très peu de place. Vous pouvez ensuite la glisser dans l’espace entre le meuble et le mur jusqu’à la saison prochaine !

Les meubles conçus pour les soupentes

Certains meubles sont spécialement pensés pour les espaces sous-combles. Attention à bien prendre les mesures car tous les combles n’ont pas les mêmes dimensions ! Vous pouvez par exemple regarder les caissons sous-comble SPACEO chez Leroy-Merlin ou le kit dressing sous combles chez Castorama.

Un dressing sous combles avec rideau
Kit dressing sous combles avec rideau chez Castorama

Dernière petite astuce pour un dressing sous une pente parfait : pensez aux bacs de rangement. Quand on a un petit budget, on laisse souvent son dressing sous-combles « ouvert », sans le dissimuler par des portes coulissantes ou même par des rideaux… donc pour que votre dressing ait l’air rangé malgré tout, faites de belles piles de vêtements et glissez tous vos accessoires (ceintures, etc) et votre lingerie dans des bacs en tissu.

7 idées pour aménager un petit dressing ou un petit espace rangement

Certains appartements ou maisons ont la chance de proposer une petite pièce ou un petit espace de rangement. Pour certains, il deviendra le « cagibi fourre-tout » où l’on stockera ses réserves… mais pour d’autres, il s’agit d’en faire un petit dressing de rêve, même s’il n’a pas la taille de celui d’une star hollywoodienne ! Je partage avec vous 7 idées pour aménager un petit dressing !

1) Petit espace ? Jouez sur la hauteur !

En France, la hauteur sous plafond des logements doit être d’au-moins 2.2 mètres pour être prise en compte dans le calcul de la surface habitable. Et autant dire que pour un rangement, avec une telle hauteur vous avez de quoi vous faire plaisir ! Même si vous n’avez qu’un petit espace au sol, vous pouvez gagner beaucoup de place en exploitant toute la hauteur de la pièce.

Et pour ça, regardez par exemple du côté de chez Wenko, qui propose des portants totalement modulables. Mieux vaut être deux pour les monter mais leur gros avantage est de ne nécessiter aucun perçage du mur. Parfait si vous êtes en location ou que vous n’avez pas envie de travaux compliqués ! En une demi-heure à peine, c’est monté et vous n’avez plus qu’à ranger vos affaires : ils se fixent tout simplement entre le sol et le plafond, avec un système télescopique. Vous pouvez ensuite les combiner en fonction de la taille de votre espace, pour former un angle par exemple.

2) Utilisez des bacs de rangement pour les petites choses

Dans un petit espace, tout ce qui dépasse, qui est mal rangé a tendance à se remarquer tout de suite ! C’est souvent le cas des petites pièces : ceintures, lingerie, foulards, maillots de bain, etc. En les rassemblant dans des bacs en tissu, vous donnerez tout de suite l’impression d’un dressing mieux rangé.

On en trouve aujourd’hui un peu partout, le modèle MULTIKAZ chez Leroy-Merlin offre un très bon rapport qualité-prix. Voici par exemple trois bacs en tissu Multikaz dans un meuble.

Etagère Multikaz Leroy-Merlin

3) Rangez régulièrement

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de farfouiller dans votre dressing à la dernière minute ? Je plaide coupable ! Faire une grosse tache sur un haut juste avant de partir au travail, dénicher la petite blouse idéale pour sortir, trouver des vêtements en catastrophe-5-secondes-chrono pour ouvrir au facteur (parce que la nuisette, c’est quand même moyen)… Nos placards ont le don incroyable de se déranger assez vite ! Alors régulièrement, deux fois par mois par exemple, rangez un peu :

  • Repliez les vêtements qui ont été pliés à la va-vite ;
  • Groupez les vêtements de même nature (pulls, blouses, tops sans manches, tee-shirts, etc.).
  • Placez dessus ou devant les vêtements que vous mettez le plus, histoire d’y accéder facilement.

4) Faites des piles de vêtements bien nettes

Pour avoir des piles de vêtements bien nettes dans une armoire, il faut d’abord savoir bien plier les vêtements ! C’est une question de pratique ! Il existe des gadgets comme le plieur à linge pour vous aider mais si vous n’avez pas envie d’investir, il suffit de prendre votre magazine préféré en « grand format » et de vous en servir de guide pour plier votre linge. Simple et efficace !

Il existe aussi des séparateurs d’étagère pour empêcher les piles de vêtements de s’effondrer avec le temps !

Pile de pulls bien pliés

5) Rangez les chaussures avec soin

Les chaussures ont souvent des formes très différentes d’une paire à l’autre, sans parler des hauteurs différentes (entre une botte et une ballerine, il y a une marge !). Si votre petit dressing vous le permet, vous pouvez opter pour des étagères à chaussures. SongMics propose par exemple un modèle pour stocker jusqu’à 45 paires, qui présente l’avantage d’être peu profond (28cm) et en tissu respirant. Les étagères sont amovibles, ce qui permet de stocker des bottes en position verticale.

Si vous avez moins d’espace, vous pouvez opter pour des boîtes à chaussures transparentes.

6) Exploitez l’espace au-dessus de la porte

Compte tenu de la hauteur sous plafond d’une pièce normale, vous avez forcément un espace au-dessus de la porte et souvent, il n’est pas utilisé. J’ai un jour vécu dans un appartement où une simple étagère avait été posée à cet endroit là, juste au-dessus de la porte : bingo, vous pouvez y stocker plein de choses encombrantes comme une valise, une housse de compactage pour couette, etc.

7) Exploitez l’espace derrière la porte

Oui, oui, la porte n’a pas encore livré tous ses secrets ! Il existe plein d’astuces pour ranger des choses derrière une porte ! Chez moi, j’ai acheté ce porte-manteau ultra-mignon avec des oiseaux, qui se suspend à n’importe quelle porte standard. Pour vos manteaux, vestes, sacs, c’est idéal ! Il existe des systèmes similaires pour ranger par exemple jusqu’à 12 paires de chaussures.

Il est tout à fait possible d’aménager correctement un petit dressing moyennant quelques investissements… Au départ, on peut avoir l’impression de jeter l’argent par les fenêtres mais on y gagne tellement en confort que ça en vaut vraiment la peine : il n’y a plus d’affaires qui traînent partout dans l’appartement, les vêtements bien rangés s’abîment moins, on perd moins de temps à retrouver ce qu’on cherche… Bref, on a tout à y gagner !

Comment choisir les meilleurs cintres pour votre dressing ?

Les cintres sont indispensables pour un dressing bien rangé. Ils permettent non seulement à vos vêtements les plus fragiles de ne pas se froisser une fois qu’ils ont été patiemment repassés mais ils constituent aussi un gain de temps et de place (plus besoin de plier les vêtements que vous mettez sur cintre). Sans oublier qu’ils permettent à vos vestes de garder leur forme !

Mais comment choisir les meilleurs cintres ? Trouver les bons cintres peut vous faire gagner une place considérable tout en préservant la qualité de vos vêtements.

Comment choisir les meilleurs cintres pour son dressing ?
Comment choisir les meilleurs cintres pour son dressing ?

Les cintres plats, un gain de place optimal

Il existe aujourd’hui des cintres totalement plats qui permettent de gagner de la place dans un dressing pour un prix très raisonnable (comptez 27€ pour un lot de 50 cintres). Recouverts de velours, ils évitent à vos vêtements de glisser ce qui est bien pratique pour les matières légères, qui ont tendance à déraper sur les cintres classiques en bois ou en métal.

Ces cintres ont l’avantage d’être solides, je m’en sers aussi pour les manteaux et ils supportent très bien le poids. En effet, c’est un facteur à prendre en compte quand vous achetez des cintres : sur certains modèles, le crochet du cintre peut se désolidariser du cintre lui-même si le vêtement est trop lourd. Pour cette raison, mieux vaut acheter quelques cintres plats supplémentaires plutôt que de surcharger des cintres classiques.

Cintres à pinces ou pas ?

Certains sont adeptes des cintres à pinces pour le rangement des pantalons, des jupes ou des vêtements difficiles à suspendre sur un cintre classique (par exemple, les robes de soirée bustier, qui n’ont pas de bretelles pour les accrocher). Que valent-ils ?

Concernant les pantalons, vous gagnerez souvent plus de place en utilisant des cintres à costumes munis d’une barre horizontale. Pour les jupes, on gagne beaucoup de place dans son dressing en optant pour des cintres à pinces multiples, qui permettent de suspendre 3 ou 4 jupes à la fois.

La seule précaution à prendre avec les cintres à pinces concerne les vêtements aux matières fragiles (soie, satin, dentelle, etc). N’hésitez pas à placer une petite protection (petit morceau de tissu ou de mousse) entre la pince et votre vêtement afin de ne pas l’abîmer.

Cintres pour costumes

Si vous possédez un costume ou des vestes de grande qualité, un cintre traditionnel peut les déformer légèrement. Faites aussi attention aux cintres en plastique coloré qui libèrent parfois des pigments qui colorent (ou décolorent) les vêtements. Pour ces vêtements particuliers, qui exigent un soin très attentif, n’hésitez pas à investir un peu en achetant des cintres en bois à épaules larges, conçus spécialement pour ne pas déformer les vestes. Les messieurs pourront même y suspendre un costume complet (pantalon et veste) pour gagner du temps le matin.

Cintres dans une penderie

Les cintres rembourrés pour la lingerie et les vêtements fragiles

Nous avons tous des vêtements un peu plus fragiles que les autres… et nous les femmes sommes particulièrement concernées avec la lingerie, les robes d’été, les chemisiers en soie et autres pièces très fragiles. Il existe des cintres rembourrés conçus spécifiquement pour ne pas abîmer ces vêtements sensibles.

Moelleux, sans aspérités, ils ne risquent pas d’accrocher les tissus délicats. Vous pouvez donc y accrocher de la lingerie, des robes fluide ou tout vêtement en maille : pulls, robes pull, etc. Une solution pratique si vous avez des pulls originaux, avec des motifs en relief, qui sont difficiles à plier dans la partie « lingère » de votre armoire !

Les cintres pour ceintures et cravates

On peut ranger ses ceintures dans des boîtes adaptées mais si vous n’avez pas envie de les enrouler à chaque fois, sachez qu’il existe aussi des cintres pour ceintures ! Il est conseillé d’y accrocher vos ceintures par la boucle pour éviter toute déformation.

Dans le même style, il existe aussi des cintres pour cravates, permettant de suspendre plus d’une vingtaine de cravates en prenant moins de 20 cm de largeur dans votre dressing. C’est un vrai gain de place mais aussi un bon moyen de ne pas froisser vos cravates.

Certains cintres sont mixtes (ceintures d’un côté, cravates de l’autre). En tant que femme, je me sers aussi des cintres à ceintures pour accrocher les sautoirs encombrants, c’est aussi efficace qu’un arbre à bijoux !

Cintres pour cravates, lingerie et ceintures
A gauche, un cintre pour cravates ; en haut à droite, un cintre pour lingerie ; en bras à droite, un cintre pour ceintures.

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair pour aménager votre dressing, gagner de la place et du temps ! Bien stocker ses vêtements, c’est aussi prolonger leur durée de vie : si vous avez peu de moyens ou, à l’inverse, que vous achetez des vêtements de grande qualité, c’est un investissement qui a du sens !