Location d’appartement : 7 détails à regarder pour éviter les mauvaises surprises !

Que l’on soit encore étudiant, jeune actif ou plus âgé, la location d’appartement est souvent un passage obligé, en particulier dans les grandes villes où les maisons sont inabordables. La location a tendance à être temporaire donc on est souvent moins attentif à certains détails du logement qui peuvent pourtant vous pourrir la vie une fois que vous êtes dans les lieux.

Parfois, on choisit un appartement à louer en se disant que ce sera provisoire et ça devient du provisoire qui dure ! Je vous propose donc quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises quand vous choisissez votre location.

Location d'appartement : 7 conseils pour faire le bon choix
Location d’appartement : 7 conseils pour faire le bon choix

1. L’environnement de votre appartement

C’est une évidence mais l’environnement doit correspondre à vos attentes et à votre mode de vie dans la mesure du possible. Il faut par exemple faire attention à certains lieux qui peuvent causer beaucoup de bruit : habiter dans un immeuble au-dessus d’un bar (vous entendrez tous les gens discuter sur le trottoir pendant qu’ils fument), près d’un supermarché qui recevra ses livraisons aux aurores…

De même, prudence avec les rues à sens unique… car il suffit que quelqu’un bloque la rue pour avoir droit à un concert de klaxons au petit matin (j’ai connu ça quand j’habitais à Paris !).

N’hésitez pas à poser quelques questions sur le quartier en allant à la boulangerie voisine par exemple ou en interrogeant le gardien de l’immeuble s’il existe. Vous pouvez aussi vous rendre à proximité de l’immeuble à différents moments de la journée pour évaluer la fréquentation du quartier, le bruit, etc.

2. Vérifiez l’isolation de l’appartement

Dans votre budget dédié à la location d’un appartement, il y a généralement une part qui est prévue pour les charges : ascenseur, gardien, taxe d’ordures ménagères, électricité, chauffage, eau… vérifiez bien quelles charges sont incluses et quelles charges ne le sont pas car ça peut vite faire monter la note. Le tout électrique par exemple peut vite être un gouffre financier !

Lorsque vous visitez l’appartement à louer, de petits réflexes tout simples peuvent vous alerter sur un logement qui consomme beaucoup d’énergie :

  • La température : si vous constatez qu’il fait anormalement chaud ou anormalement froid, c’est le signe d’un logement mal isolé.
  • Les traces d’humidité : si vous remarquez que les fenêtres sont anciennes et qu’elles présentent des traces de moisissures, attention ! Vérifiez aussi que la salle de bains et la cuisine possèdent une ventilation fonctionnelle, ça évitera l’apparition de moisissures liées à la vapeur d’eau quand vous prenez une douche ou que vous faites cuire des pâtes !
  • Les murs froids : dans certains vieux immeubles, le mur extérieur se révèle vraiment très fin et produit un effet « mur froid ». En posant simplement la main sur le mur, vous constatez qu’il est glacé (ou plus froid que les autres murs). C’est un signe d’alerte sur une déperdition de chaleur.
  • Les courants d’air : si vous constatez qu’il y a de l’air qui passe autour d’une fenêtre ou sous une porte, c’est là encore le signe d’une mauvaise isolation.

3. Location d’appartement : attention aux problèmes de plomberie !

Pensez à faire couler l’eau des robinets assez fort lorsque vous visitez l’appartement à louer. Ça vous permettra d’une part de vérifier qu’ils fonctionnent bien mais aussi de vous assurer que les tuyaux ne sont pas bouchés. J’ai un jour oublié de le faire et j’ai eu la mauvaise surprise de découvrir une baignoire complètement bouchée… et autant dire que ce n’est jamais agréable de nettoyer la crasse des autres !

Si ça vous arrive, je vous conseille d’investir dans l’achat d’un furet : c’est une sorte de gros ressort métallisé avec un « tire-bouchon » au bout. On l’insère dans le tuyau bouché et on tourne la manivelle pour que le tire-bouchon « attrape » les cheveux ou autres débris. Ça m’a plusieurs fois évité de faire intervenir un plombier (qui est efficace mais a tendance à coûter un bras pour ce genre de situation bénigne !).

Même chose : vous pouvez tirer la chasse d’eau lorsque vous visitez l’appartement en location pour détecter une éventuelle fuite ou un dysfonctionnement (chasse d’eau qui fait beaucoup de bruit, etc).

4. Votre appartement en location est-il bien isolé ?

Avoir des problèmes de voisinage peut vous gâcher la vie et en choisissant un appartement bien isolé, vous limitez déjà les risques car au moins, vous n’avez pas l’impression de vivre chez vos voisins !

Vous pouvez déjà être attentif à l’environnement de l’immeuble lors de la visite : entendez-vous beaucoup de bruit venant des autres appartements ou de la route ? Entendez-vous des aboiements de chien ? Y a-t-il un jardin collectif, un terrain de sport en bas de l’immeuble ?

Ensuite, regardez si l’appartement à louer comporte des doubles vitrages. Ce n’est pas une solution miracle car ils n’isolent pas énormément du bruit contrairement aux triples vitrages mais ça reste mieux que des fenêtres anciennes.

Vérifiez aussi que le logement possède des volets. Ça peut arriver que ce ne soit pas le cas car à une époque, on considérait que les volets étaient un aménagement facultatif, un petit bonus en termes de confort sur lequel certains propriétaires faisaient l’impasse. Les volets permettent de couper un peu le bruit extérieur la nuit.

Enfin, vous pouvez donner un petit coup sur les murs pour voir s’ils sonnent creux ou pas. Un mur qui sonne creux laissera davantage passer le bruit qu’un mur plein, porteur.

Mon appartement actuel ne comporte quasiment que des murs de ce type : c’est un peu contraignant car ils ne sont pas faciles à percer si on veut poser des cadres ou des tringles mais en revanche, c’est une merveille en termes d’isolation phonique ! Si je lance une machine à laver dans une pièce, je ne l’entends pas dans la pièce voisine et il faut avouer que c’est très agréable !

5. Testez l’électricité

N’hésitez pas à tester les prises électriques lorsque vous visitez l’appartement, il suffit pour ce faire d’emmener un chargeur de téléphone avec vous.

Repérez aussi les signes d’une installation électrique vieillissante : des prises qui se décollent, des fils apparents… ça peut non seulement poser des problèmes de sécurité mais aussi induire des dépenses d’électricité élevées.

6. Pensez à la sécurité

En appartement, on se sent souvent moins concerné par les risques de cambriolage, hormis quand on habite au rez-de-chaussée. Pourtant, ils peuvent survenir. Si votre immeuble est surveillé par un gardien, comporte un interphone et/ou un digicode, que les portes d’entrée des appartements sont de qualité (porte blindée par exemple), ce sont autant de bonus qui peuvent vous protéger.

7. Confort et petits plus

Soyez attentifs à tous les petits bonus qui peuvent rendre votre appartement plus agréable à vivre : y a-t-il une cave ? Un local à poubelles ? Un local pour les vélos ou les poussettes ? Un ascenseur ? Les boîtes aux lettres sont-elles aux normes ? Y a-t-il la fibre optique ?

Dernier conseil : soyez très vigilant lors de l’état des lieux d’entrée et faites-y indiquer tout défaut que vous constatez dans l’appartement. Vous pouvez aussi faire appel à un huissier pour établir un constat si vous craignez par la suite un litige avec l’agence immobilière. N’hésitez pas à prendre des photos.

Si vous remarquez un défaut peu après votre entrée dans les lieux, signalez-le au propriétaire ou à l’agence immobilière par lettre recommandée avec accusé de réception.

J’espère que ces conseils vous permettront d’envisager sereinement votre location d’appartement !

Choisir un vase pour mettre en valeur ses jolis bouquets de fleurs

Mettre des fleurs chez soi est vraiment une manière agréable de décorer son intérieur et de faire entrer la nature dans son appartement. Mais comment choisir un vase pour mettre en valeur le joli bouquet que vous avez rapporté ? Faut-il un vase transparent ou un vase coloré ? Quelle forme doit-il avoir ?

Un joli bouquet de fleurs
Un joli bouquet de fleurs

Choisir un vase à la bonne taille

Si le vase est trop grand, votre bouquet risque de perdre sa structure d’origine au risque d’avoir moins de charme et de paraître désordonné.

Si le vase est trop petit, les fleurs manqueront d’espace pour respirer et vous risquez aussi que le bouquet se renverse car son poids sera excessif par rapport à la taille du vase.

On recommande en général de choisir un vase qui fait une fois et demi à deux fois la taille des fleurs coupées : ça permet de mettre en valeur la fleur tout en gardant un bon équilibre général de la composition.

De même, soyez attentifs à la largeur de votre vase. Si vous choisissez un vase très large alors que votre bouquet est petit, ça ne fera qu’accentuer la petite taille de vos fleurs.

La forme du vase, un vrai choix déco

On trouve aujourd’hui des vases de toutes les formes et de toutes les tailles. À mon sens, il faut toujours garder en tête que la star, ce sont vos fleurs et pas le vase lui-même.

Bien sûr, un vase peut tout à fait être un élément de décoration à part entière, je pense par exemple à la dame-jeanne, c’est un gros vase en verre que l’on peut facilement poser sur un meuble sans y mettre de fleurs tant il est esthétique.

Mais si vous avez un joli bouquet à mettre en avant dans votre salon par exemple, le vase vient seulement appuyer la beauté des fleurs au lieu de se substituer à elle.

On choisit souvent un vase carré quand on veut donner un look moderne à sa composition tout en permettant aux fleurs d’occuper de l’espace. On préférera un vase arrondi pour des fleurs elles-mêmes très rondes. Un grand vase cylindrique peut quant à lui permettre de souligner l’élégance de fleurs très longues.

Il ne faut pas hésiter à demander conseil à votre fleuriste lors de l’achat du bouquet car en fonction de sa composition, il pourra préconiser un vase qui conjuguera esthétique et respect des fleurs choisies.

Quelques exemples :

  • Le vase sphérique : parfait pour des fleurs rondes à l’apparence délicate, comme les anémones.
  • Le vase évasé : idéal pour des renoncules car il renforce l’impression d’une fleur en pleine éclosion.
  • Le vase cylindrique : idéal pour les fleurs à longue tige comme les tulipes ou les jacinthes.

Vase transparent ou vase coloré ?

Le vase transparent a deux grands atouts :

  • Il a un côté minimaliste et plein d’élégance.
  • Il n’attire pas l’attention et permet à ce titre de vraiment mettre en valeur les fleurs elles-mêmes.

Un vase coloré est une plus grande prise de risque car il a déjà une personnalité bien à lui, qu’il faut accorder avec celle de votre bouquet de fleurs.

On trouve d’abord des vases blancs, qui s’accordent souvent très bien avec des fleurs aux teintes pastel, nude ou roses. Les vases noirs peuvent quant à eux mettre en valeur des bouquets tout blancs ou au contraire des fleurs aux couleurs très vives (rouge, etc).

On peut également opter pour des couleurs assez neutres comme le vert, une teinte qui évoque la nature et ne vole pas trop la vedette aux fleurs.

La couleur du vase peut aussi être un véritable stratagème pour sauver un bouquet mal choisi ! Par exemple, si vous avez acheté des roses rouges mais qu’il n’y en a pas assez pour qu’elles rendent bien dans un vase, vous pouvez sauver la situation en optant pour un vase rouge (qui assoit la présence de cette couleur sans même qu’il y ait des fleurs à l’intérieur !) : en mélangeant vos roses avec un joli feuillage, vous pourrez créer un très beau bouquet.

Une fois que l’on a réussi à choisir un vase, ne reste plus que la mission de faire entrer le printemps chez soi !

Se sentir mal chez soi : comment trouver des solutions ?

Il peut arriver que l’on ne se sente pas bien dans un logement. À cause du lieu lui-même, du quartier, des circonstances dans lesquelles on emménage… Comment faire pour rendre la situation plus supportable si ça vous arrive ? Y a-t-il des astuces pour éviter de se sentir mal chez soi ?

Je me sens mal chez moi ! Comment trouver des solutions ?
Je me sens mal chez moi ! Comment trouver des solutions ?

1. Trouver la cause du malaise

Pour pouvoir trouver des astuces adaptées, il faut d’abord essayer de mettre des mots sur ce que vous ressentez. Je me sens mal chez moi, OK, mais pourquoi ?

Il peut y avoir…

  • Des causes psychologiques : par exemple, vous avez dû prendre un appartement en solo suite à une séparation, un décès, un divorce ; vous avez dû déménager après une mutation ou un changement de situation professionnelle (chômage, etc).
  • Des défauts de l’appartement lui-même : il est humide, petit, sombre, mal placé, tout ça à la fois…
  • Des défauts de l’environnement : le quartier ne vous convient pas parce qu’il est trop bruyant ou trop calme, parce que vous ne vous sentez pas en sécurité.

2. Se sentir mal chez soi parce qu’on subit une situation

Parfois, on se retrouve dans un logement non pas par choix mais parce qu’on a dû prendre un appartement pour faire face à une situation de la vie qu’on n’a pas forcément choisie.

Dans ce cas, il faut que vous repreniez le contrôle qui vous a échappé. Vous n’avez pas demandé à être là, d’accord, mais en revanche vous pouvez agir sur cet endroit.

Des choses simples peuvent vous aider à vous approprier un lieu : accrocher des rideaux, fixer un joli tableau au mur, investir dans une nouvelle parure de lit à votre goût, mettre des bougies LED dans une jolie lanterne pour un décor plus cosy…

Si vous avez peu de moyens, il ne faut pas hésiter à aller chez Emmaüs ou à visiter les brocantes de quartier pour faire de bonnes affaires.

3. Votre appartement a un problème réel

Tout le monde n’a pas la chance de vivre dans un logement sain, lumineux, bien chauffé ou bien ventilé… Il y a des situations où on n’a d’autre choix que de prendre le premier appartement disponible et ce n’est pas toujours le meilleur !

Souvent, on peut cependant trouver des astuces pour pallier à ces problèmes.

Si votre logement est humide ou froid, vous pouvez par exemple opter pour un radiateur bain d’huile. C’est idéal pour un chauffage d’appoint car il consomme beaucoup moins qu’un radiateur électrique et garde longtemps la chaleur (et non, il ne met pas de l’huile partout !). Si le logement est vraiment humide, il existe aussi des déshumidificateurs qui absorbent l’excédent d’eau dans l’air ambiant.

Pensez à tout ce qui peut donner une bonne odeur à votre intérieur car l’humidité, c’est aussi cette odeur déplaisante de renfermé : des sachets de lavande dans votre armoire, des bougies parfumées, de l’encens, du papier d’Arménie

Mettre des rideaux bien épais peut aussi vous aider à garder la chaleur à l’intérieur de votre appartement si vous avez un problème de murs froids. Si vous êtes un peu bricoleur, il y a parfois de menus travaux que l’on peut faire pour améliorer le confort thermique (rénover le joint des fenêtres par exemple).

Si l’appartement manque de lumière, optez pour des teintes claires dans votre déco ou des textiles blancs. On ne va pas forcément remplacer son canapé anthracite par un canapé beige mais vous pouvez tout à fait trouver un plaid blanc ou ivoire à un prix raisonnable pour recouvrir le canapé et éclairer la pièce. Diversifiez les sources de lumière en optant pour des ampoules basse consommation.

Si votre logement est trop petit, essayez de le désencombrer en vous séparant des meubles qui offrent peu de capacités de rangement (console, guéridon, etc). Privilégiez une table console qui pourra se plier pour occuper peu d’espace, des chaises pliantes ou empilables pour un rangement plus facile, une armoire si votre appartement n’offre pas de placards : gros meuble, certes, mais vous y gagnerez tellement en capacité de rangement que ça permettra de désencombrer vos pièces !

Si votre appartement se trouve en étage élevé et sans ascenseur, pensez aux solutions qui peuvent vous rendre la vie plus douce : par exemple, vous faire livrer les courses à domicile pour éviter d’avoir à les porter.

4. Se sentir mal chez soi à cause de son environnement

Si c’est votre quartier qui vous déplaît, essayez de rencontrer des gens sur place avec qui partager des activités ou aller boire un verre. Renseignez-vous auprès de la mairie ou des associations locales pour trouver un club de sport, des cours de musique, de loisirs créatifs, etc.

Allez sur le site de l’office du tourisme pour connaître les activités à faire à proximité ou évadez-vous au maximum dans la ville la plus proche.

Si votre environnement est bruyant, vous pouvez investir dans des protections auditives spécifiques conçues pour offrir un meilleur sommeil. Il faut se rendre chez un audioprothésiste et demander les « embouts sommeil » de la marque Protac.

Ils sont réalisés sur mesure grâce à un moulage de votre conduit auditif (ce n’est pas douloureux) et permettent de réduire le volume sonore de plusieurs dizaines de décibels, parfait quand on tombe sur une rue bruyante ou un voisin irrespectueux !

Si le budget est trop élevé pour vous (il faut compter une centaine d’euros), les audioprothésistes vendent aussi des protections auditives plus efficaces que les boules Quiès et plus confortables à porter.

Il peut arriver à tout le monde de se sentir mal chez soi et d’éprouver le sentiment diffus de ne pas être bien dans son appartement. Rappelez-vous qu’il peut s’agir d’une situation temporaire en attendant un déménagement ou un changement professionnel… Alors autant essayer de composer avec le logement qui est le vôtre pour rendre le quotidien un peu plus doux !

Mettre de l’encens pour parfumer sa maison : tout ce qu’il faut savoir

Dans notre culture, l’encens a parfois une image un peu spéciale car on l’associe à l’univers de l’ésotérisme. Ailleurs, il est extrêmement populaire et on s’en sert au quotidien pour parfumer l’intérieur de chez soi.

Mais qu’est-ce que l’encens ? Quel est son origine et comment le choisir ? Quels sont ses avantages quand on veut parfumer sa maison ? Je vous dis tout dans cet article !

Qu’est-ce que l’encens et quelle est son origine ?

L’encens est utilisé depuis très longtemps et on en retrouve des traces dans l’antiquité égyptienne, où il servait à la fois à parfumer sa maison et à chasser les démons. Son arôme envoûtant permettait, dit-on, d’apaiser les dieux.

Quand on découvre l’origine de l’encens, on n’est donc pas étonné de le retrouver aujourd’hui tant dans des temples en Asie que dans des maisons en Occident où il sert de parfum d’intérieur.

On distingue en général deux types d’encens en fonction de la façon dont ils se consument :

  • L’encens à combustion indirecte : il n’est pas capable de se consumer et parfois ne peut même pas être allumé, il a donc besoin d’une source de chaleur extérieure pour dégager tous ses arômes. C’est le cas par exemple de la myrrhe (celle des fameux rois mages !). On peut le trouver sous forme de poudre, de granulés ou de pâte par exemple.
  • L’encens à combustion directe : c’est souvent le plus utilisé pour parfumer sa maison, on peut en effet l’allumer pour initier la combustion et il se consume ensuite de manière autonome en dégageant son parfum. Il peut se présenter sous de nombreuses formes.

Les formes d’encens à combustion directe

L’encens à combustion directe est disponible sous de nombreuses formes qui proviennent souvent d’une région particulière du monde.

  • Le bâtonnet d’encens : il existe soit des bâtonnets avec un cœur en bois (bois de santal ou bambou) issus de Chine ou d’Inde, soit des bâtonnets entièrement composés d’encens que l’on peut facilement découper pour brûler la quantité que l’on souhaite. Ils proviennent la plupart du temps du Japon ou du Tibet.
  • Le cône d’encens : il a été créé au Japon dans les années 1800 et brûle assez vite.
  • Le papier : c’est tout simplement un papier infusé avec de l’encens. Vous avez peut-être déjà entendu parler des propriétés magiques du papier d’Arménie pour parfumer sa maison efficacement et chasser les mauvaises odeurs.
  • La corde : c’est une présentation de l’encens qui lui permet de se conserver extrêmement bien et qui vient du Tibet et du Népal.
  • La bobine (ou spirale) d’encens : elle peut brûler très longtemps et nous vient de la culture chinoise.

On trouve aussi une présentation sous forme de poudre pour les encensoirs par exemple.

Des bâtons d'encens
Des bâtons d’encens

Les bienfaits de l’encens

Depuis son invention, l’encens est utilisé avant tout pour chasser ou du moins masquer les mauvaises odeurs. Comme il intègre des huiles essentielles dans sa composition, il a souvent une odeur marquée qui perdure un bon moment une fois que l’encens a terminé sa combustion.

C’est aussi ce qui vaut parfois à l’encens d’avoir mauvaise réputation car on lui reproche son odeur trop forte par rapport à une simple bougie ou à un diffuseur.

L’encens permet donc de parfumer sa maison facilement et surtout, avec un petit budget car il est très bon marché. Il a l’avantage d’être bien moins cher qu’une bougie parfumée de qualité et une petite quantité suffit à parfumer durablement une pièce.

Il est notamment très efficace pour masquer l’odeur du tabac si vous organisez une soirée et que l’odeur pénètre chez vous.

Si vous choisissez un encens à base de citronnelle, ça permet aussi de chasser les moustiques le temps d’un repas à l’extérieur. Vous avez peut-être déjà vu des spirales anti-moustiques sans imaginer que ça aussi, c’était de l’encens !

Les bienfaits de l’encens sont aussi plus superficiels : avoir une maison qui sent bon permet de rendre son intérieur plus accueillant pour les visiteurs et pour soi-même. J’utilise souvent de l’encens avant de recevoir chez moi pour créer une ambiance olfactive agréable.

Côté encens et santé, ça reste de la fumée et le combustible peut être toxique à haute dose, comme n’importe quelle fumée. Il faut donc s’en servir avec parcimonie… mais de toute manière, l’encens sent tellement fort que spontanément, on n’en abuse pas :)

Mettre de l’encens pour parfumer sa maison : quelques conseils

Pour parfumer sa maison avec de l’encens, il faut d’abord s’équiper d’un support pour le faire brûler, que vous choisissiez le format bâtonnet ou le format cône. À titre personnel, je n’aime pas les simples porte-encens en bois car la cendre de l’encens tombe parfois à côté s’il n’est pas parfaitement droit. Je préfère choisir un joli brûloir à encens qui servira d’objet déco à part entière.

Il faut savoir que selon le site Internet où vous cherchez ce genre de support, il aura un nom différent : certains parleront de brûle encens, d’autres de tube à encens, sans parler du socle pour encens, fumoir à encens, brûleur à encens, porte-encens… Créativité, quand tu nous tiens !

Prévoyez aussi un briquet ou des allumettes.

Pour l’achat de l’encens, vous avez l’embarras du choix. Si vous ne connaissez pas vos senteurs préférées, vous pouvez aller en magasin les découvrir. L’encens est souvent vendu dans les boutiques ésotériques et parfois dans certaines boutiques de déco. À Paris, il y a par exemple la Librairie de l’Inconnu dans le 6e arrondissement.

On peut également acheter de l’encens sur Internet. Amazon propose de nombreux parfums d’encens, y compris le célèbre encens Nag Champa. Son nom signifie « Fleur de serpent » car il aurait, dit-on, la capacité à repousser les reptiles indésirables. De manière générale, je déconseille les parfums trop créatifs comme les fruits (on trouve de l’encens à la fraise, à l’abricot, etc.) qui ont vite tendance à être écœurants.

Pour 10-15€, vous pouvez trouver des lots associant plusieurs parfums typiques de l’encens (bois de santal, opium, champa, patchouli, etc). Avec un seul lot, on peut souvent parfumer sa maison pendant plus d’un an donc c’est vraiment une solution bon marché ! Et même s’il y a dans le lot quelques parfums que vous n’aimez pas, ça restera moins cher qu’une bougie. Voici par exemple un lot aux parfums très traditionnels, idéal pour la découverte !

Un lot à moins de 15€ pour découvrir l'encens
Un lot à moins de 15€ pour découvrir l’encens

Pour éviter de transformer votre salon en cabinet de Madame Irma, je vous conseille d’abord de ne pas faire brûler un bâtonnet en entier mais d’interrompre la combustion à la moitié par exemple. Vous pouvez aussi en profiter pour ouvrir les fenêtres afin que l’odeur soit plus légère. On allume simplement le bâtonnet et une fois que la combustion a commencé, on éteint la flamme pour qu’il ne reste que la braise, qui va alors se consumer doucement.

Si, comme moi, vous faites brûler de l’encens avant de recevoir des invités, faites-le quelques heures avant histoire que l’odeur ne soit pas trop forte et ne gêne personne. Le parfum reste souvent présent quelques jours avec subtilité.

Enfin, comme toutes les choses qui impliquent une flamme, faites attention aux risques d’incendie ou de brûlure, notamment si vous avez des enfants ou des animaux domestiques.

D’ailleurs, si vous avez un détecteur de fumée à la maison comme l’exige la loi française, vous vous demandez peut-être si l’encens déclenche l’alarme incendie. Pour ma part, l’alarme ne s’est jamais déclenchée quand j’utilisais de l’encens chez moi : je pense que la concentration de fumée n’est pas suffisamment élevée dans la pièce pour qu’elle paraisse suspecte aux yeux du détecteur (si votre pièce est complètement enfumée à cause de l’encens, c’est sans doute que vous en avez trop mis !). Si vous avez un détecteur de fumée un peu sensible, il suffit d’entrouvrir la fenêtre lorsque vous allumez votre encens pour que la pièce soit mieux ventilée !

Mettre de l’encens dans sa maison est vraiment un moyen simple et économique d’avoir une bonne odeur chez soi, à vous de tester !

Comment enlever les poils de chat sur vos textiles ?

Un chat peut apporter beaucoup de bonheur à une maison… mais ces petites bêtes ont la particularité d’être aussi couvertes de poils ! Bon, si vous avez un sphynx (race de chat sans poils), vous n’êtes pas concerné par le problème. Mais la plupart des propriétaires de chats (et de chiens, d’ailleurs) doivent vivre avec ces poils qui ont la fâcheuse tendance à se déposer partout : sur le canapé, sur les draps ou la housse de couette si vous autorisez votre chat à faire la sieste dans votre chambre, sur vos vêtements (adieu le noir !)…

Comment s’en débarrasser ? Comment enlever les poils de chat ? Je vais partager avec vous quelques astuces dans cet article !

Pour la petite histoire, les gens qui sont « allergiques aux poils de chat » sont en fait allergiques à la salive du chat, riche en allergènes. En faisant sa toilette, le chat dépose de la salive sur ses poils et c’est ce qui provoque les allergies.

Chaton gris

Commencez par l’animal lui-même !

Non, je ne vous incite pas à tondre votre chat ou chien préféré… mais plutôt à le brosser régulièrement. La plupart des poils qui se déposent sur vos vêtements ou votre canapé en tissu sont des poils morts, qui tombent spontanément… un peu comme lorsque vous perdez vos cheveux. Comme ils sont très fins, ils s’envolent vite et se déposent à des endroits incongrus. En brossant régulièrement l’animal avec une brosse adaptée, vous éliminerez déjà une partie de ces poils.

Les brosses à étrille sont très efficaces, vous pouvez vous en servir pour enlever les poils morts et les petits nœuds qui peuvent se former dans les poils. Je crois que la plus célèbre est la brosse FURminator, qui existe en plusieurs tailles et modèles (poils longs, poils courts). Il suffit de regarder la note que lui donnent les utilisateurs pour avoir la confirmation de son efficacité !

Ça peut même devenir un vrai moment de complicité entre vous et un instant de détente pour lui !

Enlever les poils de chat des tapis et canapés

Vous pouvez passer un aspirateur classique, à quelques conditions :

  • Le mettre à pleine puissance.
  • Nettoyer souvent l’orifice de l’embout car les poils d’animaux ont tendance à former des paquets.
  • Bien appuyer sur l’aspirateur pour avoir un maximum de force d’aspiration au plus près du sol et passer plusieurs fois sur chaque zone.

Vous pouvez aussi opter pour un embout spécial poils de chat et poils de chien. Il s’adapte à tous les aspirateurs et aide beaucoup à enlever les poils, en particulier sur les tapis à poils ras mais aussi sur d’autres types de textiles comme les canapés. Vous pouvez même l’utiliser sur votre housse de couette et pour des raisons d’hygiène, vous pouvez tout à fait acheter deux embouts différents, l’un pour les sols, l’autre dédié au lit !

Enfin, si vous avez un FURminator, vous pouvez aussi le passer sur les tapis à poils ras, ça fonctionne plutôt bien.

Un chat qui fait la sieste

Enlever les poils d’animaux des vêtements

Un seul grand classique : la brosse en velours, dont la durée de vie est bien supérieure à celle d’une brosse autocollante… et qui, en plus, est très bon marché. On peut d’ailleurs aussi s’en servir pour nettoyer les tapis shaggy.

Pensez aux matières anti-poils d’animaux !

Certaines matières retiennent beaucoup moins les poils d’animaux et vous épargneront un nettoyage fastidieux ! Par exemple, si vous avez un canapé en cuir, des rideaux ou des coussins en suédine, vous serez bien moins embêtés par les poils !

5 conseils pour désencombrer son appartement sans se décourager

Si vous avez tendance à entasser vos affaires sans jamais faire le tri, vous avez peut-être déjà eu envie de mettre un bon coup de pied dans cette mauvaise habitude pour retrouver un intérieur rangé et agréable. Mais comment désencombrer un appartement sans se décourager devant l’ampleur de la tâche ?

Voilà comment je procède pour ma part quand je veux faire le vide chez moi, c’est une méthode qui fonctionne bien donc j’espère qu’elle vous aidera aussi !

Désencombrer son appartement : ce n'est pas une mission impossible !
Désencombrer son appartement : ce n’est pas une mission impossible !

1) Ne pas vouloir tout faire d’un coup

Nous sommes très doués pour mettre le bazar : les placards de cuisine qui débordent, les dizaines de produits de beauté et de maquillage entamés (et entassés) dans la salle de bain, l’armoire où les vêtements s’entassent jusqu’à déborder, les piles de papiers dans le salon, il y a beaucoup d’endroits de la maison qui sont susceptibles de se transformer en vrai capharnaüm !

Pour désencombrer son appartement, il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre mais se fixer de petits objectifs réalistes. La plupart des gens sont incapables de passer un week-end entier à faire le tri sans se dégoûter à jamais de l’exercice. Vous pouvez procéder pièce par pièce mais aussi meuble par meuble, ce qui est parfois plus facile quand vous avez beaucoup de désordre.

C’est aussi un exercice qu’il faut faire régulièrement : de mon coté, je passe en revue mes meubles de rangement une à deux fois par an de fond en comble et alors que je n’ai pas l’impression d’entasser des choses, je suis à chaque fois surprise de donner/jeter 4 ou 5 sacs entiers !

2) Faites des piles par objectif

Pour bien ranger un placard, je vous conseille de commencer par tout sortir. Sur le moment, votre pièce se transforme en un vrai champ de bataille mais le plaisir d’avoir tout rangé n’en sera que plus grand à la fin ! Ça permet aussi d’en profiter pour nettoyer l’intérieur du placard et de remettre les choses en place avec une meilleure organisation qu’au départ.

Une fois que vous avez tous sortis, répartissez les affaires en 4 piles :

  • Affaires à garder : ce sont celles dont vous avez l’utilité ou qui doivent être conservées pour d’autres raisons (par exemple, les papiers importants que l’on doit garder tout au long de sa vie).
  • Affaires à jeter : ce sont les affaires qui ne peuvent pas connaître de seconde vie et/ou qui ne servent plus. Papiers inutiles, vêtements usés/troués que vous ne portez plus, etc.
  • Affaires à donner : ce sont des affaires qui peuvent encore servir car leur état est satisfaisant mais que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas vendre. Soit parce que vous n’avez pas le temps de gérer des mises en vente, soit parce qu’elles n’ont pas de valeur sur le marché de l’occasion.
  • Affaires à vendre : ce sont les choses dont vous ne voulez plus mais qui ont suffisamment de valeur pour vous rapporter un peu d’argent si vous les revendez.

Une fois ces quatre piles formées, commencez par mettre à la poubelle les affaires à jeter. Rangez ensuite dans votre placard les affaires que vous allez conserver. Mettez dans un sac les affaires à donner, en veillant à ce qu’elles soient propres et en bon état. Et rassemblez au même endroit les affaires à vendre.

3) Ne procrastinez pas sur le devenir de vos 4 piles

On est souvent tellement satisfait d’avoir trié qu’on en reste là. Il est important d’aller jusqu’au bout de la démarche et de le faire rapidement.

Par exemple, prenez tout de suite des photos des affaires que vous souhaitez vendre et mettez les annonces en ligne sur le site de votre choix (Le Bon Coin, eBay, Vide Dressing, Vinted, Vestiaire Collective, etc.). De même, allez tout de suite donner ce dont vous vous séparez aux associations de votre choix (il existe par exemple dans la plupart des villes des « boîtes à vêtements » qui permettent de récupérer les dons de vêtements).

4) Votre tri doit être impitoyable

C’est là que beaucoup de gens ont du mal ! Vous vous dites « je vais garder cet objet même si je ne m’en sers pas actuellement car on ne sait jamais, ça pourrait servir plus tard ». C’est souvent comme ça qu’on finit par entasser des dizaines d’affaires « au cas où » dont on ne se sert jamais.

Pour ma part, j’ai une méthode radicale : si un objet ou un vêtement ne m’a pas servi depuis plus d’un an, je me pose une question : « combien ça coûterait de le racheter si j’en avais besoin ? » Si ça représente un budget raisonnable, je me débarrasse de l’objet car il est peu probable qu’il me serve dans un futur proche… et si ça devait être le cas, je pourrais le racheter !

L’animatrice américaine Oprah Winfrey a popularisé une méthode assez pratique pour trier son dressing sur ce principe : elle consiste à ranger tous les vêtements d’une penderie en plaçant le crochet du cintre à l’envers. À chaque fois que vous portez un vêtement, vous le remettez dans la penderie en plaçant cette fois-ci le crochet du cintre dans le bon sens. Au bout d’un an, il suffit de regarder les vêtements dont le crochet est à l’envers pour repérer ce que vous ne portez jamais.

5) Ne vous précipitez pas à acheter des boîtes de rangement

Vous l’avez peut-être déjà remarqué sur ce blog, je suis une grande fan des boîtes et des paniers de rangement. C’est un moyen radical de faire en sorte que rien ne traîne tout en ayant un mode d’organisation esthétique. Malgré tout, je pense qu’il faut acheter des boîtes seulement une fois que le tri est fait.

Sinon, vous allez vous contenter de déplacer le bazar dans vos boîtes et au final, ça ne changera rien à l’impression de désordre. Commencez par trier et offrez-vous de jolies boîtes en guise de récompense à vos efforts !

5 mauvaises habitudes déco à abandonner cette année

Il n’y a pas de raison que la déco échappe au traditionnel exercice des bonnes résolutions ! Je pense qu’on commet tous des erreurs dans l’aménagement ou dans l’organisation de son petit chez soi et c’est l’occasion ou jamais de se décider à abandonner ces mauvaises habitudes déco !

C'est l'heure des bonnes résolutions déco
C’est l’heure des bonnes résolutions déco !

1) On arrête… d’avoir un appartement encombré

Quand on est pris par le rythme de son travail ou de sa vie de famille, on a vite tendance à laisser les objets s’entasser dans les pièces de vie. C’est la pile de courrier qu’on triera plus tard, les petits objets qui traînent sur les meubles, les chaussures qui s’empilent en vrac…

Cette année, on s’organise !

  • Pour le courrier, vous pouvez par exemple demander à recevoir les factures par e-mail pour limiter la quantité de lettres qui arrivent dans la boîte. Jetez immédiatement les publicités qui ne vous intéressent pas et mettez un autocollant « Stop pub » sur votre boîte aux lettres si vous voulez éviter d’en recevoir trop souvent. Chaque mois, prenez le temps de trier le courrier et de ranger les documents importants dans un classeur, bien protégés par des pochettes plastiques.
  • Pour les petits objets qui traînent, il ne faut pas hésiter à investir dans un plateau ou une jolie boîte qui vous permettra de ranger tout ce qui retient le regard et donne l’impression d’un appartement en désordre. Pour les clés, on peut installer une jolie boîte à clés déco comme ce modèle en forme de nichoir afin de les suspendre à proximité de la porte pour ne jamais les perdre !
  • Quant aux chaussures, il suffit d’acheter un lot de boîtes de même taille pour les empiler correctement sans les abîmer ou un rangement adapté, comme ce modèle de chez Songmics que je trouve très astucieux !

Un rangement pour chaussures intelligent par Songmics

2) On oublie… sa mauvaise organisation pour le ménage

Bon, soyons honnêtes, il y a les passionnés de ménage qui trouvent que c’est une activité qui détend et qui vide la tête… et il y a les autres ! Personnellement, je n’ai aucune envie de consacrer mes week-ends à astiquer mon appartement mais pour autant, je n’imagine pas vivre dans la saleté :)

Si vous n’avez pas de femme de ménage, la solution est de mettre en place un planning de ménage qui vous permet de faire les choses au fur et à mesure sans devoir y passer une journée complète. Par exemple, vous commencez par décider des choses indispensables à nettoyer chaque semaine : salle de bain, toilettes, cuisine, passer l’aspirateur… Vous vous intéressez ensuite au nettoyage qui peut être fait un peu moins fréquemment : par exemple, le lavage des sols. Et vous complétez le planning par les choses que l’on nettoie moins souvent comme les vitres, les plinthes, etc.

De mon côté, je fais souvent le gros du ménage le jeudi soir. Ça permet de rentrer chez soi le vendredi en retrouvant une maison propre et de ne pas avoir de corvée à accomplir le week-end !

3) On abandonne… la décoration trop froide

Plus ça va, plus les tendances déco s’orientent vers un style épuré et on en oublie parfois que l’on ne vit pas dans un catalogue ! Un style épuré ne signifie pas que que votre personnalité n’apparaît nulle part dans votre décoration ou qu’il ne faut s’autoriser aucune fantaisie.

En janvier, c’est le mois du blanc et vous pouvez en profiter pour choisir une jolie parure de lit qui donnera du caractère à votre chambre. Vous pouvez faire imprimer sur une toile une photo que vous appréciez énormément afin d’avoir un élément de décoration que vous ne retrouverez chez personne d’autre. Vous pouvez mettre un gros plaid et des coussins originaux sur votre canapé pour inviter à la détente. Bref, la déco est aussi faite pour s’exprimer !

4) On arrête de négliger la verdure

Beaucoup d’études scientifiques très sérieuses ont montré que la présence de plantes améliorait beaucoup de choses chez l’être humain : elle améliore la perception de l’espace, le sentiment de bien-être, les capacités attentionnelles ou encore la productivité. Pourquoi s’en priver ?

Il suffit de choisir un joli vase et d’y placer un bouquet de fleurs de saison. Vous pouvez aussi profiter d’une balade en forêt pour ramasser des plantes sauvages avec lesquelles vous créerez une composition ou acheter un terrarium et imaginer une composition avec des plantes succulentes, de la mousse ou autres idées créatives…

5) On évite de dépenser sans compter

En déco aussi, il faut savoir être raisonnable et surtout, il faut savoir être patient ! Ne vous précipitez pas à acheter un élément de déco s’il ne vous correspond pas à 100% ou si vous n’avez pas une idée très claire de la direction que va prendre votre déco. Si vous achetez trop vite, vous risquez de vous retrouver avec un objet ou un meuble qui tranche avec le reste de votre pièce.

Ça m’est déjà arrivé avec un tapis. J’imaginais ma pièce avec un tapis anthracite mais une fois en magasin, j’ai décidé d’acheter un tapis bordeaux simplement parce que j’avais hâte d’avoir un tapis ! Résultat : au bout de quelques mois, j’ai fini par le revendre au profit d’un tapis anthracite et j’ai perdu au passage pas mal d’argent.

On peut aussi faire des économies en adoptant de petits réflexes simples : remplacer les vieilles ampoules par des ampoules basse consommation, avoir plusieurs éclairages de puissance différente histoire de pouvoir moduler la luminosité au maximum en fonction de l’heure de la journée.

Je suis sûre qu’il y a plein d’autres bonnes résolutions à prendre en matière de déco et d’organisation pour abandonner ses mauvaises habitudes mais déjà, si vous commencez par ces cinq là, ce ne sera pas si mal !

Nouvel An en amoureux : comment passer une bonne soirée ?

Pour commencer, j’espère que vous avez passé de belles fêtes de Noël !

Au fil des années, je remarque que de plus en plus de gens autour de moi choisissent de ne pas fêter le Nouvel An en gros groupe mais de privilégier de petites soirées autour d’un bon repas, en tête-à-tête voir tout seuls !

Je ne sais pas si vous remarquez aussi ça dans votre entourage mais j’ai l’impression que pas mal de personnes en ont marre du côté « grosse beuverie » de ce réveillon. Bon, OK, c’est peut-être parce qu’on vieillit !

J’ai déjà passé plusieurs réveillons du Nouvel An en tête-à-tête avec mon amoureux donc voilà quelques idées pour une soirée réussie.

Flûtes à champagne

Un menu qui oublie les conventions

Si vous ne sortez pas au restaurant, j’aime beaucoup l’idée de profiter de cette soirée pour se faire plaisir et ça commence par manger ce qu’on aime, même si on ne mange pas la même chose et même si ça n’a rien d’un menu de réveillon ! Le but, c’est que chacun choisisse ce qui lui fait le plus envie. Si vous avez envie de faire un repas entier avec du foie gras, pourquoi pas ? Si vous avez envie de poisson et que votre copain a envie de viande, foncez ! Si vous ne voulez manger que des desserts, faites-vous plaisir !

Il faut seulement penser au côté pratique des choses : si vous avez deux plats différents à faire cuire au four en même temps, ça risque d’être compliqué de synchroniser les cuissons pour manger au même moment et c’est dommage. Mais sinon, il n’y a pas de raison de se priver.

Choisissez ensemble le programme

Comment imaginez-vous cette soirée ? Devant un film ou une série que vous aimez ? Autour d’un jeu de société ? En discutant à bâtons rompus autour d’un repas de fête ? Avec un programme un brin plus sexy ? ;) En descendant dans la rue pour boire une coupe de champagne au milieu de la foule ? Essayez de trouver un concept de soirée qui vous réunit.

Ça reste une soirée pas comme les autres

Fêter le Nouvel An à deux, c’est profiter d’une soirée en amoureux… mais pas n’importe laquelle ! Même si vous vous moquez comme de vos premières chaussettes du fait de passer à une nouvelle année, ça reste une occasion de faire quelque chose qui sort de l’ordinaire.

Par exemple, ce n’est pas parce que vous faites le réveillon chez vous qu’il ne faut pas prendre du plaisir à mettre une jolie tenue et à jouer à fond la carte du romantisme !

De même, on peut adopter des petits rituels qui sortent de l’ordinaire : faire une vraie table de fête, acheter un joli bouquet de fleurs pour la déco, multiplier les bougies pour une ambiance cosy, prévoir un cadeau surprise à s’échanger à minuit…

Profitez-en pour discuter

Comme ce n’est pas une soirée comme les autres, profiter plus que jamais de l’occasion pour avoir de vraies conversations. Vous pouvez décider d’éteindre les téléphones jusqu’à l’heure fatidique de minuit pour mieux vous retrouver, évoquer ensemble les projets de l’année à venir, parler de vos futurs voyages, etc. C’est quand même très agréable de commencer l’année en ayant des perspectives positives sur les mois à venir !

Partez en voyage

Le réveillon du Nouvel An est une occasion rêvée de s’évader vers une destination qui casse la routine et qui vous permettra de commencer l’année avec de belles images plein la tête ! Que ce soit à Londres, à New York, à Berlin ou ailleurs, c’est une période parfaite pour s’évader. Mieux vaut s’y prendre à l’avance pour les réservations afin d’éviter que ça vous coûte les yeux de la tête.

Comme souvent avec les soirées, ce n’est pas le nombre d’invités qui fait la réussite d’un réveillon du Nouvel An. C’est surtout le fait de profiter d’une bonne ambiance, d’un bon repas et d’un programme 100% plaisir. Que vous passiez ce réveillon entre amis, en couple ou en solo, je vous souhaite quoiqu’il arrive d’en profiter au maximum !

6 astuces piquées aux gens qui reçoivent souvent chez eux

Je suis sûre que vous connaissez tous quelqu’un dans votre entourage qui reçoit beaucoup. Peut-être même que c’est vous ! Et je trouve que les gens qui organisent souvent des soirées et arrivent à recevoir souvent des invités chez eux ont des petits trucs et astuces subtils qui font toute la différence !

J’ai fait le tour de mes relations et j’ai demandé à tous ceux qui reçoivent très souvent leurs meilleures astuces pour ne pas se prendre la tête. Verdict dans cet article !

Soirée entre amis
Une soirée entre amis improvisée ? Pas de stress !

Ils ont un mobilier adapté

C’est toujours plus difficile de recevoir ses amis quand on ne dispose que d’un minuscule canapé pour asseoir tout le monde. Bien recevoir, ça passe aussi par le mobilier !

Sans forcément investir dans un canapé d’angle et une méridienne, on peut tout simplement avoir des chaises pliantes en stock que l’on sort quand on a beaucoup de monde chez soi ou de gros coussins de sol pour asseoir les gens autour d’un apéro. Quand on manque de place, on peut aussi avoir des tabourets qui font office de rangement en même temps.

Même chose pour la table : on est forcément moins à l’aise avec l’idée de recevoir des amis à dîner quand on n’a qu’une minuscule table à manger. À l’inverse, si on sait qu’on peut déplier une grande table console ou qu’on a investi dans une table basse géante, c’est bien plus confortable !

Recevoir souvent, ça veut aussi dire avoir de la vaisselle en quantité… et pas forcément de la vaisselle en porcelaine.

Ils savent se simplifier la vie

Ce n’est pas un hasard si je parle de vaisselle en porcelaine ! Les gens qui aiment recevoir souvent des invités ont ce don magique de ne pas se sentir obligés d’agir comme Nadine de Rothschild en ayant 5 sortes de verres à pied au choix, 12 couverts par convive et de la porcelaine de Limoges pour tout le monde !

Ils savent que l’on peut passer une soirée magique même si on mange dans des assiettes en carton (ce qui évite d’ailleurs une corvée de vaisselle interminable !) ou que l’on peut sortir des gobelets en plastique qui éviteront les verres cassés dans l’excitation du moment…

Ils ont toujours à manger et à boire dans les placards

Les gens qui aiment recevoir ont souvent une façon différente de faire les courses. Au lieu d’acheter le strict nécessaire pour les repas de la semaine, ils s’arrangent toujours pour avoir dans leurs placards de quoi accueillir les invités inattendus.

Des gâteaux apéro, du saucisson, des pâtes, des sauces toutes prêtes, des canettes de soda, une bouteille de vin, des conserves ou des plats surgelés, ils peuvent à l’improviste concocter un petit menu sympathique !

De même, quand on a toujours sous le coude du café, des sachets de thé, un paquet de gâteaux et quelques carrés de chocolat, on peut organiser un petit goûter à partir de rien !

On peut aussi constituer une « base de bar » pour avoir toujours de quoi composer des cocktails courants…

Ils ont une playlist de soirée sur leur ordinateur

Que ce soit sur Spotify, sur Deezer ou sur YouTube, ils ont souvent une playlist déjà prête qui peut servir de fond sonore pour une soirée.

Le mot de passe de leur Wifi est simple

Ils sont habitués à ce qu’on leur demande le mot de passe du wi-fi donc ils n’ont pas laissé le mot de passe par défaut et ses 24 caractères impossibles à mémoriser ou à taper sans faire une erreur.

Leur appartement est à peu près rangé… ou ils s’en fichent !

Souvent, on est plus à l’aise pour accueillir un invité imprévu quand on a un appartement propre, sans vaisselle qui s’empile ou linge sale qui traîne. Mais il y a aussi des gens qui ne s’en formalisent pas du tout et qui vous diront ouvertement « Je te préviens, c’est le bazar ».

Bref, les gens qui reçoivent beaucoup sont à l’aise avec leur intérieur : que ce soit rangé ou dérangé, ils s’arrangent pour ne pas avoir honte d’ouvrir leurs portes si l’occasion se présente.

Au final, recevoir chez soi n’est pas si compliqué quand on met de côté la peur d’être jugé ! Il y a d’ailleurs un moyen très simple de se rassurer : si les gens se sentent suffisamment à l’aise avec vous pour débarquer chez vous à l’improviste, il y a de fortes chances qu’ils ne se mettent pas à vous juger sous prétexte que votre appartement est un peu en désordre.

Je profite de cet article pour vous souhaiter avec un peu d’avance un très joyeux Noël car je ne pense pas avoir l’occasion de poster un article d’ici là :)

Être bien chez soi

Poussez la porte de l’Appartement 58…

La lumière y coule à flots, une douce odeur de bougie règne. Il ne vous reste plus qu’à vous installer confortablement dans le canapé car ici, vous allez trouver des conseils et des astuces pour être bien chez soi.

Chaise Eames et parquet

Pour mille raisons, je pense que nous attachons de plus en plus d’importance à notre intérieur.

Il y a d’abord toutes les personnes qui passent beaucoup de temps à la maison par la force des choses : les freelances qui travaillent depuis leur domicile, les pères et mères au foyer, les salariés qui finissent le travail de bonne heure… et je n’oublie pas ceux qui sont au chômage. Et même quand on travaille beaucoup, il est agréable de rentrer dans un intérieur rangé, chaleureux et en accord avec nos goûts.

Etre bien chez soi, c’est créer un petit cocon dans lequel on peut se ressourcer, se reposer, préparer nos prochaines petites et grandes aventures. C’est aussi avoir un espace facile à entretenir, prêt à recevoir les amis et/ou la famille.

Pour ma part, j’ai fait de longues études et ai donc dû être patiente avant d’avoir mon premier appartement digne de ce nom. J’ai fait le choix, dès le départ, de créer une vraie décoration d’intérieur à mon goût plutôt que de récupérer des meubles de bric et de broc auprès de mon entourage ! J’ai passé des heures à visiter des sites de déco, à arpenter les magasins de bricolage, à comparer les prix, à dénicher LE meuble que j’imaginais dans ma tête…

Plonger dans l’univers de la décoration est un vrai plaisir… et au passage, j’ai découvert beaucoup d’astuces pratiques pour ranger son appartement et l’aménager de manière design et agréable. J’ai eu envie de les partager avec vous !