Location d’appartement : 7 détails à regarder pour éviter les mauvaises surprises !

Location d'appartement : 7 conseils pour faire le bon choix

Que l’on soit encore étudiant, jeune actif ou plus âgé, la location d’appartement est souvent un passage obligé, en particulier dans les grandes villes où les maisons sont inabordables. La location a tendance à être temporaire donc on est souvent moins attentif à certains détails du logement qui peuvent pourtant vous pourrir la vie une fois que vous êtes dans les lieux.

Parfois, on choisit un appartement à louer en se disant que ce sera provisoire et ça devient du provisoire qui dure ! Je vous propose donc quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises quand vous choisissez votre location.

Location d'appartement : 7 conseils pour faire le bon choix
Location d’appartement : 7 conseils pour faire le bon choix

1. L’environnement de votre appartement

C’est une évidence mais l’environnement doit correspondre à vos attentes et à votre mode de vie dans la mesure du possible. Il faut par exemple faire attention à certains lieux qui peuvent causer beaucoup de bruit : habiter dans un immeuble au-dessus d’un bar (vous entendrez tous les gens discuter sur le trottoir pendant qu’ils fument), près d’un supermarché qui recevra ses livraisons aux aurores…

De même, prudence avec les rues à sens unique… car il suffit que quelqu’un bloque la rue pour avoir droit à un concert de klaxons au petit matin (j’ai connu ça quand j’habitais à Paris !).

N’hésitez pas à poser quelques questions sur le quartier en allant à la boulangerie voisine par exemple ou en interrogeant le gardien de l’immeuble s’il existe. Vous pouvez aussi vous rendre à proximité de l’immeuble à différents moments de la journée pour évaluer la fréquentation du quartier, le bruit, etc.

2. Vérifiez l’isolation de l’appartement

Dans votre budget dédié à la location d’un appartement, il y a généralement une part qui est prévue pour les charges : ascenseur, gardien, taxe d’ordures ménagères, électricité, chauffage, eau… vérifiez bien quelles charges sont incluses et quelles charges ne le sont pas car ça peut vite faire monter la note. Le tout électrique par exemple peut vite être un gouffre financier !

Lorsque vous visitez l’appartement à louer, de petits réflexes tout simples peuvent vous alerter sur un logement qui consomme beaucoup d’énergie :

  • La température : si vous constatez qu’il fait anormalement chaud ou anormalement froid, c’est le signe d’un logement mal isolé.
  • Les traces d’humidité : si vous remarquez que les fenêtres sont anciennes et qu’elles présentent des traces de moisissures, attention ! Vérifiez aussi que la salle de bains et la cuisine possèdent une ventilation fonctionnelle, ça évitera l’apparition de moisissures liées à la vapeur d’eau quand vous prenez une douche ou que vous faites cuire des pâtes !
  • Les murs froids : dans certains vieux immeubles, le mur extérieur se révèle vraiment très fin et produit un effet « mur froid ». En posant simplement la main sur le mur, vous constatez qu’il est glacé (ou plus froid que les autres murs). C’est un signe d’alerte sur une déperdition de chaleur.
  • Les courants d’air : si vous constatez qu’il y a de l’air qui passe autour d’une fenêtre ou sous une porte, c’est là encore le signe d’une mauvaise isolation.

3. Location d’appartement : attention aux problèmes de plomberie !

Pensez à faire couler l’eau des robinets assez fort lorsque vous visitez l’appartement à louer. Ça vous permettra d’une part de vérifier qu’ils fonctionnent bien mais aussi de vous assurer que les tuyaux ne sont pas bouchés. J’ai un jour oublié de le faire et j’ai eu la mauvaise surprise de découvrir une baignoire complètement bouchée… et autant dire que ce n’est jamais agréable de nettoyer la crasse des autres !

Si ça vous arrive, je vous conseille d’investir dans l’achat d’un furet : c’est une sorte de gros ressort métallisé avec un « tire-bouchon » au bout. On l’insère dans le tuyau bouché et on tourne la manivelle pour que le tire-bouchon « attrape » les cheveux ou autres débris. Ça m’a plusieurs fois évité de faire intervenir un plombier (qui est efficace mais a tendance à coûter un bras pour ce genre de situation bénigne !).

Même chose : vous pouvez tirer la chasse d’eau lorsque vous visitez l’appartement en location pour détecter une éventuelle fuite ou un dysfonctionnement (chasse d’eau qui fait beaucoup de bruit, etc).

4. Votre appartement en location est-il bien isolé ?

Avoir des problèmes de voisinage peut vous gâcher la vie et en choisissant un appartement bien isolé, vous limitez déjà les risques car au moins, vous n’avez pas l’impression de vivre chez vos voisins !

Vous pouvez déjà être attentif à l’environnement de l’immeuble lors de la visite : entendez-vous beaucoup de bruit venant des autres appartements ou de la route ? Entendez-vous des aboiements de chien ? Y a-t-il un jardin collectif, un terrain de sport en bas de l’immeuble ?

Ensuite, regardez si l’appartement à louer comporte des doubles vitrages. Ce n’est pas une solution miracle car ils n’isolent pas énormément du bruit contrairement aux triples vitrages mais ça reste mieux que des fenêtres anciennes.

Vérifiez aussi que le logement possède des volets. Ça peut arriver que ce ne soit pas le cas car à une époque, on considérait que les volets étaient un aménagement facultatif, un petit bonus en termes de confort sur lequel certains propriétaires faisaient l’impasse. Les volets permettent de couper un peu le bruit extérieur la nuit.

Enfin, vous pouvez donner un petit coup sur les murs pour voir s’ils sonnent creux ou pas. Un mur qui sonne creux laissera davantage passer le bruit qu’un mur plein, porteur.

Mon appartement actuel ne comporte quasiment que des murs de ce type : c’est un peu contraignant car ils ne sont pas faciles à percer si on veut poser des cadres ou des tringles mais en revanche, c’est une merveille en termes d’isolation phonique ! Si je lance une machine à laver dans une pièce, je ne l’entends pas dans la pièce voisine et il faut avouer que c’est très agréable !

5. Testez l’électricité

N’hésitez pas à tester les prises électriques lorsque vous visitez l’appartement, il suffit pour ce faire d’emmener un chargeur de téléphone avec vous.

Repérez aussi les signes d’une installation électrique vieillissante : des prises qui se décollent, des fils apparents… ça peut non seulement poser des problèmes de sécurité mais aussi induire des dépenses d’électricité élevées.

6. Pensez à la sécurité

En appartement, on se sent souvent moins concerné par les risques de cambriolage, hormis quand on habite au rez-de-chaussée. Pourtant, ils peuvent survenir. Si votre immeuble est surveillé par un gardien, comporte un interphone et/ou un digicode, que les portes d’entrée des appartements sont de qualité (porte blindée par exemple), ce sont autant de bonus qui peuvent vous protéger.

7. Confort et petits plus

Soyez attentifs à tous les petits bonus qui peuvent rendre votre appartement plus agréable à vivre : y a-t-il une cave ? Un local à poubelles ? Un local pour les vélos ou les poussettes ? Un ascenseur ? Les boîtes aux lettres sont-elles aux normes ? Y a-t-il la fibre optique ?

Dernier conseil : soyez très vigilant lors de l’état des lieux d’entrée et faites-y indiquer tout défaut que vous constatez dans l’appartement. Vous pouvez aussi faire appel à un huissier pour établir un constat si vous craignez par la suite un litige avec l’agence immobilière. N’hésitez pas à prendre des photos.

Si vous remarquez un défaut peu après votre entrée dans les lieux, signalez-le au propriétaire ou à l’agence immobilière par lettre recommandée avec accusé de réception.

J’espère que ces conseils vous permettront d’envisager sereinement votre location d’appartement !