Mettre de l’encens pour parfumer sa maison : tout ce qu’il faut savoir

Dans notre culture, l’encens a parfois une image un peu spéciale car on l’associe à l’univers de l’ésotérisme. Ailleurs, il est extrêmement populaire et on s’en sert au quotidien pour parfumer l’intérieur de chez soi.

Mais qu’est-ce que l’encens ? Quel est son origine et comment le choisir ? Quels sont ses avantages quand on veut parfumer sa maison ? Je vous dis tout dans cet article !

Qu’est-ce que l’encens et quelle est son origine ?

L’encens est utilisé depuis très longtemps et on en retrouve des traces dans l’antiquité égyptienne, où il servait à la fois à parfumer sa maison et à chasser les démons. Son arôme envoûtant permettait, dit-on, d’apaiser les dieux.

Quand on découvre l’origine de l’encens, on n’est donc pas étonné de le retrouver aujourd’hui tant dans des temples en Asie que dans des maisons en Occident où il sert de parfum d’intérieur.

On distingue en général deux types d’encens en fonction de la façon dont ils se consument :

  • L’encens à combustion indirecte : il n’est pas capable de se consumer et parfois ne peut même pas être allumé, il a donc besoin d’une source de chaleur extérieure pour dégager tous ses arômes. C’est le cas par exemple de la myrrhe (celle des fameux rois mages !). On peut le trouver sous forme de poudre, de granulés ou de pâte par exemple.
  • L’encens à combustion directe : c’est souvent le plus utilisé pour parfumer sa maison, on peut en effet l’allumer pour initier la combustion et il se consume ensuite de manière autonome en dégageant son parfum. Il peut se présenter sous de nombreuses formes.

Les formes d’encens à combustion directe

L’encens à combustion directe est disponible sous de nombreuses formes qui proviennent souvent d’une région particulière du monde.

  • Le bâtonnet d’encens : il existe soit des bâtonnets avec un cœur en bois (bois de santal ou bambou) issus de Chine ou d’Inde, soit des bâtonnets entièrement composés d’encens que l’on peut facilement découper pour brûler la quantité que l’on souhaite. Ils proviennent la plupart du temps du Japon ou du Tibet.
  • Le cône d’encens : il a été créé au Japon dans les années 1800 et brûle assez vite.
  • Le papier : c’est tout simplement un papier infusé avec de l’encens. Vous avez peut-être déjà entendu parler des propriétés magiques du papier d’Arménie pour parfumer sa maison efficacement et chasser les mauvaises odeurs.
  • La corde : c’est une présentation de l’encens qui lui permet de se conserver extrêmement bien et qui vient du Tibet et du Népal.
  • La bobine (ou spirale) d’encens : elle peut brûler très longtemps et nous vient de la culture chinoise.

On trouve aussi une présentation sous forme de poudre pour les encensoirs par exemple.

Des bâtons d'encens
Des bâtons d’encens

Les bienfaits de l’encens

Depuis son invention, l’encens est utilisé avant tout pour chasser ou du moins masquer les mauvaises odeurs. Comme il intègre des huiles essentielles dans sa composition, il a souvent une odeur marquée qui perdure un bon moment une fois que l’encens a terminé sa combustion.

C’est aussi ce qui vaut parfois à l’encens d’avoir mauvaise réputation car on lui reproche son odeur trop forte par rapport à une simple bougie ou à un diffuseur.

L’encens permet donc de parfumer sa maison facilement et surtout, avec un petit budget car il est très bon marché. Il a l’avantage d’être bien moins cher qu’une bougie parfumée de qualité et une petite quantité suffit à parfumer durablement une pièce.

Il est notamment très efficace pour masquer l’odeur du tabac si vous organisez une soirée et que l’odeur pénètre chez vous.

Si vous choisissez un encens à base de citronnelle, ça permet aussi de chasser les moustiques le temps d’un repas à l’extérieur. Vous avez peut-être déjà vu des spirales anti-moustiques sans imaginer que ça aussi, c’était de l’encens !

Les bienfaits de l’encens sont aussi plus superficiels : avoir une maison qui sent bon permet de rendre son intérieur plus accueillant pour les visiteurs et pour soi-même. J’utilise souvent de l’encens avant de recevoir chez moi pour créer une ambiance olfactive agréable.

Côté encens et santé, ça reste de la fumée et le combustible peut être toxique à haute dose, comme n’importe quelle fumée. Il faut donc s’en servir avec parcimonie… mais de toute manière, l’encens sent tellement fort que spontanément, on n’en abuse pas :)

Mettre de l’encens pour parfumer sa maison : quelques conseils

Pour parfumer sa maison avec de l’encens, il faut d’abord s’équiper d’un support pour le faire brûler, que vous choisissiez le format bâtonnet ou le format cône. À titre personnel, je n’aime pas les simples porte-encens en bois car la cendre de l’encens tombe parfois à côté s’il n’est pas parfaitement droit. Je préfère choisir un joli brûloir à encens qui servira d’objet déco à part entière.

Il faut savoir que selon le site Internet où vous cherchez ce genre de support, il aura un nom différent : certains parleront de brûle encens, d’autres de tube à encens, sans parler du socle pour encens, fumoir à encens, brûleur à encens, porte-encens… Créativité, quand tu nous tiens !

Prévoyez aussi un briquet ou des allumettes.

Pour l’achat de l’encens, vous avez l’embarras du choix. Si vous ne connaissez pas vos senteurs préférées, vous pouvez aller en magasin les découvrir. L’encens est souvent vendu dans les boutiques ésotériques et parfois dans certaines boutiques de déco. À Paris, il y a par exemple la Librairie de l’Inconnu dans le 6e arrondissement.

On peut également acheter de l’encens sur Internet. Amazon propose de nombreux parfums d’encens, y compris le célèbre encens Nag Champa. Son nom signifie « Fleur de serpent » car il aurait, dit-on, la capacité à repousser les reptiles indésirables. De manière générale, je déconseille les parfums trop créatifs comme les fruits (on trouve de l’encens à la fraise, à l’abricot, etc.) qui ont vite tendance à être écœurants.

Pour 10-15€, vous pouvez trouver des lots associant plusieurs parfums typiques de l’encens (bois de santal, opium, champa, patchouli, etc). Avec un seul lot, on peut souvent parfumer sa maison pendant plus d’un an donc c’est vraiment une solution bon marché ! Et même s’il y a dans le lot quelques parfums que vous n’aimez pas, ça restera moins cher qu’une bougie. Voici par exemple un lot aux parfums très traditionnels, idéal pour la découverte !

Un lot à moins de 15€ pour découvrir l'encens
Un lot à moins de 15€ pour découvrir l’encens

Pour éviter de transformer votre salon en cabinet de Madame Irma, je vous conseille d’abord de ne pas faire brûler un bâtonnet en entier mais d’interrompre la combustion à la moitié par exemple. Vous pouvez aussi en profiter pour ouvrir les fenêtres afin que l’odeur soit plus légère. On allume simplement le bâtonnet et une fois que la combustion a commencé, on éteint la flamme pour qu’il ne reste que la braise, qui va alors se consumer doucement.

Si, comme moi, vous faites brûler de l’encens avant de recevoir des invités, faites-le quelques heures avant histoire que l’odeur ne soit pas trop forte et ne gêne personne. Le parfum reste souvent présent quelques jours avec subtilité.

Enfin, comme toutes les choses qui impliquent une flamme, faites attention aux risques d’incendie ou de brûlure, notamment si vous avez des enfants ou des animaux domestiques.

D’ailleurs, si vous avez un détecteur de fumée à la maison comme l’exige la loi française, vous vous demandez peut-être si l’encens déclenche l’alarme incendie. Pour ma part, l’alarme ne s’est jamais déclenchée quand j’utilisais de l’encens chez moi : je pense que la concentration de fumée n’est pas suffisamment élevée dans la pièce pour qu’elle paraisse suspecte aux yeux du détecteur (si votre pièce est complètement enfumée à cause de l’encens, c’est sans doute que vous en avez trop mis !). Si vous avez un détecteur de fumée un peu sensible, il suffit d’entrouvrir la fenêtre lorsque vous allumez votre encens pour que la pièce soit mieux ventilée !

Mettre de l’encens dans sa maison est vraiment un moyen simple et économique d’avoir une bonne odeur chez soi, à vous de tester !

Comment décorer un mur pour donner de la personnalité à une pièce ?

Comment décorer un mur ? L’inspiration de cet article m’est venue parce que nous sommes dimanche soir… un moment où je m’accorde souvent une petite parenthèse détente pour lutter contre l’inévitable blues qui précède le début d’une nouvelle semaine ! J’ai pris l’habitude de regarder en replay le dernier épisode en date de l’émission D&Co.

Plus que la déco elle-même, ce qui m’intéresse est la découverte de nouveaux matériaux, de nouveaux designers qui m’inspirent ensuite pour composer un intérieur qui me ressemble. Et un sujet m’a justement interpellée : comment décorer un mur vide pour donner de la personnalité à une pièce ? Comment sortir de l’effet « pan de mur blanc » qui manque de caractère ? Voici 7 idées à exploiter !

1. Créer un mur de cadres

Prenez des cadres ayant des formes différentes et assemblez-les de manière à créer une sorte d’œuvre murale où vous pourrez glisser de jolies photos ou des visuels avec des citations inspirantes.

C’est très facile à faire soi-même, vous pouvez même opter pour des systèmes de fixation sans perçage pour les cadres. Il suffit d’avoir quelques photos sous la main et d’imprimer des citations avec son imprimante en choisissant de jolies polices d’écriture.

Un joli mur de cadres
Un joli mur de cadres

2. Poser du papier peint

Beaucoup de gens n’osent pas se lancer dans la pose de papier peint alors qu’elle est relativement simple à réaliser. Par ailleurs, on peut tout à fait le faire en étant en location : même si votre bail de location spécifie que vous devez laisser les murs blancs, rien n’empêche de personnaliser votre appartement pendant que vous y habitez dès lors que vous n’apportez pas de transformation durable (casser un mur, etc). Il faudra simplement remettre les lieux dans leur état initial en partant.

Vous pouvez commander un joli papier peint pour un prix très abordable et donner une vraie personnalité à une pièce… à condition de respecter quelques principes de base.

D’abord, on ne choisit pas le même papier peint selon si l’on souhaite recouvrir une pièce entière ou simplement mettre en valeur un pan de mur précis. Si on recouvre tous les murs d’une pièce, on opte plutôt pour des couleurs claires et légères afin d’éviter d’assombrir l’espace. Si, à l’inverse, on souhaite mettre en valeur un mur, on peut oser des couleurs sombres ou des papiers peints à texture.

Cette chambre par exemple serait sans doute bien plus fade s’il n’y avait pas un papier peint à forte personnalité pour habiller le mur du fond.

Papier peint Londres de Chantemur
Un papier peint anthracite pour souligner les lignes épurées du mobilier

Ensuite, il faut bien choisir le mur sur lequel on applique le papier peint. Vous pouvez par exemple décider de l’appliquer sur le mur que l’on voit immédiatement en entrant dans la pièce… ou vous servir du papier peint pour attirer l’attention sur un élément de votre décoration : si vous avez par exemple une cheminée, le papier peint peut venir souligner sa présence ; il peut aussi faire office de tête de lit improvisée dans une chambre…

Si vous avez peur de l’étape de la pose, vous pouvez opter pour du papier peint intissé : avec un papier peint classique, on applique la colle sur le papier avant de poser le papier sur le mur ; avec un papier peint intissé, on encolle le mur… puis on vient poser le papier peint sur la zone, ce qui est souvent plus facile pour un débutant.

Le gros avantage du papier peint, c’est qu’on peut le nettoyer d’un simple coup d’éponge humide !

3. Peindre une forme

Quand j’étais petite, je me souviens être allée chez des amis de mes parents qui adoraient la décoration et avaient acheté une vieille maison pour la rénover entièrement. La dame avait peint un décor floral absolument magnifique sur un mur entier de la cuisine !

C’est une idée que je trouve brillante car d’abord, vous avez l’assurance de ne pas retrouver la même décoration chez les autres ! Ensuite, c’est le petit plaisir régressif d’avoir le droit de dessiner sur les murs et de créer soi-même le visuel qui vous ressemble.

Si vous avez un talent naturel pour la peinture, vous imaginerez sûrement les possibilités sans problème. Mais même les gens qui n’ont pas la fibre créative peuvent se lancer dans l’aventure. Vous pouvez par exemple opter pour des motifs géométriques qui sont très faciles à dessiner puis à peindre… ou encore pour des lettres, en peignant un mot qui vous tient à cœur ou une citation que vous appréciez particulièrement.

Peindre un arbre sur le mur
Peindre un arbre sur le mur, pourquoi pas ?

4. Mettre un poster XXL sur le mur

Quand je vous parle de posters, vous avez peut-être en tête les petites affiches que l’on obtenait en achetant des magazines pour ados ! Mais savez-vous qu’il existe aussi des posters XXL qui peuvent occuper tout un pan de mur ?

Je trouve l’idée géniale pour personnaliser une chambre d’enfant et lui donner l’impression d’être en immersion dans son univers préféré. Par exemple, si vous positionnez un papier peint Spiderman sur un pan de mur, il vous suffit ensuite de quelques objets déco en lien avec le héros pour avoir une chambre thématisée sans dépenser beaucoup.

Un décor aux couleurs de Spiderman

Ça peut aussi être utilisé dans une pièce comme le salon : je connais par exemple une personne qui a utilisé ce type de poster XXL sur le thème de New York sur le pan de mur derrière son canapé. Elle a ajouté quelques accessoires (un bout de canapé jaune de style industriel, un tapis noir) et l’effet dans la pièce est vraiment réussi.

La mode est au végétal… alors pourquoi pas un poster très « nature » qui demande un peu moins d’entretien que des plantes ? ;) (avis à ceux qui n’ont pas la main verte !).

Un poster géant très nature

Au-delà des visuels « photographiques », on peut aussi se servir de ce type de posters pour texturiser un mur avec un effet « mur en pierre » par exemple.

Un mur en pierre sans travaux

5. Poser des étagères

Un grand pan de mur vide est l’endroit idéal pour installer une étagère. Vous pouvez soit opter pour des étagères murales qui habillent le mur et permettent de poser des objets de décoration ou des livres, soit installer un grand meuble de rangement qui occupera l’espace tout en vous offrant de vastes possibilités pour organiser votre intérieur.

La bonne astuce quand on opte pour un meuble assez volumineux, c’est de garder un peu d’espace à l’intérieur pour déposer des objets déco. Par exemple, si vous avez une grande bibliothèque, essayez de garder un petit coin pour y mettre une sculpture, des bougies LED, un cactus… bref, quelque chose qui cassera le côté un peu trop massif et ordonné du meuble.

6. Une échelle pour décorer un mur

Il faut absolument que je vous parle de tous les avantages qu’il y a à avoir une échelle chez soi ! Elle peut servir à poser des objets ou des plantes, remplacer un arbre à chat ou un porte-revues… et accessoirement, elle permet de casser l’effet « pan de mur tout blanc » un peu monotone.

7. Mettre un tapis au mur

« Quoiiiiiiiii ? » Peut-être avez-vous regardé cette suggestion d’un air horrifié… En réalité, c’est une mode qu’on a vu apparaître il y a quelques temps et qui ne manque pas d’intérêt ! Il s’agit de fixer un tapis sur un mur, en le suspendant par exemple à une tringle.

C’est une bonne idée parce qu’elle offre des possibilités créatives presque illimitées et qui restent relativement bon marché. Aujourd’hui, le tapis se décline dans toutes sortes de textures (poils longs, poils courts, laine, bambou…), toutes sortes de motifs des plus modernes aux plus classiques. Ça veut dire qu’on peut facilement trouver un tapis en accord avec sa déco, le changer quand on en a marre sans pour autant se ruiner.

Le tapis mural, une très bonne idée
Le tapis mural, une très bonne idée

Vous allez me dire : pourquoi l’accrocher au mur quand il est si bien par terre ? Ça peut être un moyen d’opter pour un tapis très original en petit format, que vous n’auriez pas forcément osé acheter pour le mettre au sol.

Si je prends mon appartement par exemple, j’ai choisi pour mon sol un tapis assez sobre de couleur anthracite… tout simplement parce que j’avais peur de me lasser d’un tapis trop original, à chevrons par exemple. Le risque est évidemment d’avoir une décoration qui manque un peu de personnalité et on peut donc compenser la monotonie du tapis de sol avec des accessoires originaux : des coussins, plaids… et c’est là que le tapis mural entre en jeu !

Il joue un véritable rôle de tableau tout en donnant du relief à votre mur.

J’espère que ces idées déco vous donneront de l’inspiration pour décorer un mur dans votre intérieur !

Comment avoir une belle salle de bain cosy ?

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une salle de bain de luxe avec baignoire à jets et à LED, douche à l’italienne et vasques élégantes… et quand on est en location par exemple, on ne peut pas toujours faire tout ce qu’on aimerait ! Néanmoins, quelques accessoires et astuces d’aménagement peuvent vous aider à rendre votre salle de bain cosy et accueillante.

Pain de savon

Une salle de bain impeccable

Désolée de commencer par une corvée de ménage… mais une belle salle de bain est une salle de bain propre. C’est la pièce de la maison dédiée à l’hygiène et au bien-être… donc elle se doit d’être irréprochable.

Je vous conseille d’utiliser régulièrement un anticalcaire sur les robinetteries, en le laissant bien agir… et de nettoyer lavabo, douche et baignoire avec soin : vous pouvez acheter un sac de bicarbonate de soude et faire une pâte en mélangeant 2/3 de bicarbonate et 1/3 d’eau. Appliquez cette pâte à l’éponge sur vos sanitaires pour les nettoyer sans les abîmer. C’est efficace, bon marché et le gros avantage, c’est que vous ne risquez pas d’abîmer les matières fragiles comme les baignoires en acrylique.

Si nécessaire, refaites les joints autour de la baignoire ou de la douche. On trouve du mastic antimoisissures autour de 5€ en magasin de bricolage. Ajoutez un enlève-joints à moins de 6€ qui vous facilitera la tâche. N’importe qui peut faire ce petit bricolage. On attend que la zone soit bien sèche, on arrache le joint usé. Ensuite, on place deux bandes de scotch protecteur pour protéger le mur et faire un tracé bien net. Il n’y a plus qu’à appliquer le mastic et à le lisser (je fais ça tout simplement avec le doigt !). On laisse ensuite sécher pendant 24h si possible.

Maintenant que la salle de bain est nickel, passons aux choses sérieuses !

Confort et rangement

La salle de bain est une pièce à part où nous stockons beaucoup de petits objets : produits de beauté et d’hygiène, linge, brosses à cheveux, etc. Il faut donc ranger tout ce petit monde !

Je vous conseille d’investir dans un meuble de rangement et/ou des étagères, que vous compléterez par quelques accessoires pratiques et jolis. Par exemple, de jolis paniers tressés pour vos cotons à démaquiller, vos flacons ou votre maquillage… ou encore un pot à cotons-tiges.

Accessoires de salle de bain
Accessoires de salle de bain : à gauche, l’un des nombreux paniers de rangement proposés par la boutique en ligne Compactor ; à droite, un rangement original pour cotons-tiges en forme de fleur de lotus

Un petit détail qui compte aussi : la pomme de douche ! On pense rarement à la changer alors qu’une bonne douchette est un gage de confort. Elle vous permettra de choisir entre différents jets : un jet fort pour se rincer les cheveux, un jet avec brumisation pour se détendre… J’ai choisi un modèle de chez Ancheer avec 5 jets au choix et il est parfait !

Une ambiance de salle de bain cosy

Pour rendre votre salle de bain cosy et intimiste, jouez d’abord sur l’éclairage. Vous pouvez opter pour de vraies bougies parfumées (Durance, Yankee Candle, etc.) mais aussi pour des bougies LED : elles fonctionnent avec de simples piles et s’allument grâce à un petit interrupteur… parfait pour se prélasser dans sa salle de bain dans une ambiance digne des Mille Et Une Nuits.

J’ai trouvé une autre astuce qui peut sembler étrange : recycler une guirlande de Noël lumineuse dans la salle de bain ! C’est une guirlande extérieure, qui ne craint donc pas l’humidité (c’est primordial pour éviter tout risque d’électrocution). Je l’ai fixée à un tuyau d’évacuation, un peu à l’écart de la baignoire par mesure de précaution. Il n’y a plus qu’à éteindre la lumière de la salle de bain pour que les petites ampoules blanc chaud prennent le relais et créent une ambiance magique !

Et si vous avez une baignoire, pensez aux sels de bain parfumés (j’adore ceux de la marque Durance) ou aux bombes de bain de chez Lush, qui fondront en pétillant dans la baignoire, libérant une jolie couleur et un parfum envoûtant…

Il ne reste plus qu’à s’installer pour de bon dans sa belle salle de bain cosy… après tout, c’est tellement surfait de vivre dans les autres pièces de sa maison !

 

Comment enlever les poils de chat sur vos textiles ?

Un chat peut apporter beaucoup de bonheur à une maison… mais ces petites bêtes ont la particularité d’être aussi couvertes de poils ! Bon, si vous avez un sphynx (race de chat sans poils), vous n’êtes pas concerné par le problème. Mais la plupart des propriétaires de chats (et de chiens, d’ailleurs) doivent vivre avec ces poils qui ont la fâcheuse tendance à se déposer partout : sur le canapé, sur les draps ou la housse de couette si vous autorisez votre chat à faire la sieste dans votre chambre, sur vos vêtements (adieu le noir !)…

Comment s’en débarrasser ? Comment enlever les poils de chat ? Je vais partager avec vous quelques astuces dans cet article !

Pour la petite histoire, les gens qui sont « allergiques aux poils de chat » sont en fait allergiques à la salive du chat, riche en allergènes. En faisant sa toilette, le chat dépose de la salive sur ses poils et c’est ce qui provoque les allergies.

Chaton gris

Commencez par l’animal lui-même !

Non, je ne vous incite pas à tondre votre chat ou chien préféré… mais plutôt à le brosser régulièrement. La plupart des poils qui se déposent sur vos vêtements ou votre canapé en tissu sont des poils morts, qui tombent spontanément… un peu comme lorsque vous perdez vos cheveux. Comme ils sont très fins, ils s’envolent vite et se déposent à des endroits incongrus. En brossant régulièrement l’animal avec une brosse adaptée, vous éliminerez déjà une partie de ces poils.

Les brosses à étrille sont très efficaces, vous pouvez vous en servir pour enlever les poils morts et les petits nœuds qui peuvent se former dans les poils. Je crois que la plus célèbre est la brosse FURminator, qui existe en plusieurs tailles et modèles (poils longs, poils courts). Il suffit de regarder la note que lui donnent les utilisateurs pour avoir la confirmation de son efficacité !

Ça peut même devenir un vrai moment de complicité entre vous et un instant de détente pour lui !

Enlever les poils de chat des tapis et canapés

Vous pouvez passer un aspirateur classique, à quelques conditions :

  • Le mettre à pleine puissance.
  • Nettoyer souvent l’orifice de l’embout car les poils d’animaux ont tendance à former des paquets.
  • Bien appuyer sur l’aspirateur pour avoir un maximum de force d’aspiration au plus près du sol et passer plusieurs fois sur chaque zone.

Vous pouvez aussi opter pour un embout spécial poils de chat et poils de chien. Il s’adapte à tous les aspirateurs et aide beaucoup à enlever les poils, en particulier sur les tapis à poils ras mais aussi sur d’autres types de textiles comme les canapés. Vous pouvez même l’utiliser sur votre housse de couette et pour des raisons d’hygiène, vous pouvez tout à fait acheter deux embouts différents, l’un pour les sols, l’autre dédié au lit !

Enfin, si vous avez un FURminator, vous pouvez aussi le passer sur les tapis à poils ras, ça fonctionne plutôt bien.

Un chat qui fait la sieste

Enlever les poils d’animaux des vêtements

Un seul grand classique : la brosse en velours, dont la durée de vie est bien supérieure à celle d’une brosse autocollante… et qui, en plus, est très bon marché. On peut d’ailleurs aussi s’en servir pour nettoyer les tapis shaggy.

Pensez aux matières anti-poils d’animaux !

Certaines matières retiennent beaucoup moins les poils d’animaux et vous épargneront un nettoyage fastidieux ! Par exemple, si vous avez un canapé en cuir, des rideaux ou des coussins en suédine, vous serez bien moins embêtés par les poils !

6 bonnes idées pour utiliser un plaid sur un canapé et dans sa déco

Les plaids, c’est vraiment le petit secret déco qui peut instantanément donner un côté cosy et chaleureux à une pièce ! Il y a plein de manières de les intégrer à son design pour en faire un véritable atout en matière de décoration.

Voilà 6 idées pour en profiter pleinement !

Une protection pour les meubles fragiles

On choisit parfois des chaises, des fauteuils ou des canapés pour leur design séduisant et on s’aperçoit a posteriori qu’ils ont tendance à se salir ou à s’abîmer un peu trop vite. Mettre un plaid dessus est un bon moyen de les utiliser sans angoisser à chaque fois que quelqu’un s’en approche !

Ça permet aussi de protéger vos sièges si vous avez un chien ou un chat qui aime bien faire la sieste dessus. Il suffit de penser à choisir un plaid qui se lave en machine pour que l’entretien soit facile, comme ce plaid gris tout doux lavable à 30°C.

Un plaid gris touché cachemire
Un plaid gris toucher cachemire

Une touche de couleur bienvenue dans une pièce trop neutre

En matière de déco, il est souvent préférable de choisir des meubles avec des teintes dont on ne risque pas de se lasser. En effet, à moins d’avoir un budget très conséquent, on ne remplace pas souvent ses meubles. A l’inverse, choisir des accessoires et des textiles (coussins, rideaux, etc.) pour donner de la couleur à vos pièces permet de les remplacer facilement le jour où vous voudrez changer de déco.

Et justement, placer un plaid de couleur vive ou avec un motif original sur un canapé ou un fauteuil donne du caractère à une pièce tout en étant facile à changer le jour où vous voudrez un autre univers.

Je trouve que Maisons du Monde a toujours des plaids à motifs très originaux !

Apporter du chic à votre lit

On peut placer un plaid au pied d’un lit comme ça se fait beaucoup dans les hôtels pour donner instantanément à la chambre un côté élégant et travaillé. En hiver, ce sera aussi votre meilleure arme contre les pieds froids ! Voilà un exemple avec ce plaid propice au cocooning :

Un plaid utilisé comme jeté de lit
Un plaid utilisé comme jeté de lit

Casser une ambiance trop aseptisée

La mode est à la décoration épurée, avec des teintes claires et pastel, peu de meubles, etc. Le risque est évidemment de tomber dans un design un peu froid ce que je trouve dommage dans des pièces comme le salon qui sont censées au contraire rimer avec chaleur et détente.

Vous pouvez choisir un gros plaid dans une matière comme la fourrure histoire de donner instantanément envie de se lover dans le canapé. Ne pliez pas ce genre de plaid avec application, laissez-le au contraire sur le dossier du canapé comme s’il avait été jeté là avec négligence. La matière révélera alors toute sa personnalité !

On peut trouver des modèles en vison synthétique. Je trouve que certains plaids imitent bien la fourrure véritable comme celui de la photo ci-dessous qui donne envie de ne plus bouger de son canapé !

Ambiance cocooning avec ce plaid imitation fourrure
Ambiance cocooning avec ce plaid imitation fourrure

Oser des dispositions différentes avec votre plaid

Un plaid n’a pas vocation à rester plié sur une chaise bien sagement ! Vous pouvez le placer sur le dossier du canapé, l’utiliser comme jeté de lit ou l’installer sur les accoudoirs du canapé de la même manière qu’un serveur tiendrait une serviette sur son bras… D’ailleurs, cette disposition donne souvent un côté sophistiqué à la déco d’une pièce !

Un plaid sur l'accoudoir d'un canapé
Un plaid sur l’accoudoir d’un canapé – Vu sur Decordots

Prolonger la durée de vie d’un canapé usé

Le canapé reste un meuble cher quand on veut avoir de la qualité. Si vous avez un vieux canapé qui commence à être un peu usé mais qui garde une assise confortable, un plaid peut être un bon moyen de lui donner une seconde jeunesse en attendant d’en acheter un nouveau.

Acheter un plaid est toujours une bonne idée déco, c’est aussi un cadeau qui peut plaire à pas mal de gens car il allie un côté pratique (qui n’aime pas être installé bien au chaud et bien confortablement devant un bon livre, un bon film ou une bonne série ?) et un côté très design. Alors, ça vous inspire ?

5 conseils pour décorer sa chambre quand on veut mieux dormir

Je suis insomniaque depuis que je suis toute petite et comme la plupart des insomniaques, j’ai à peu près tout testé pour essayer de mieux dormir ! Les plantes, les huiles essentielles, les médicaments, l’aménagement intérieur et autres remèdes.

Et aujourd’hui, on va parler de quelques idées déco pour mieux dormir ! Car il n’y a pas que le feng shui pour aménager sa chambre !

5 idées pour mieux dormir
5 idées pour mieux dormir

Agir sur la lumière pour mieux dormir

Notre corps est naturellement habitué à fonctionner quand il y a de la lumière et à réduire son activité quand il fait sombre. C’est pour cette raison qu’il faut éviter d’utiliser la lumière blanche dans une chambre et qu’il faut laisser de côté les écrans (qui diffusent de la lumière bleue) avant d’aller se coucher pour s’endormir plus facilement.

Selon les gens, les effets sont plus ou moins marqués. Par exemple, la lumière ne me réveille jamais le matin, même s’il fait grand jour dans la chambre. A l’inverse, je connais des personnes qui ne supportent même pas les chiffres lumineux de leur réveil pour s’endormir.

Si c’est votre cas, il faut éliminer toutes les sources de lumière : fermer les volets, ajouter au besoin des rideaux occultants (on trouve des modèles de qualité à petit prix dans des enseignes comme Leroy-Merlin), choisir un réveil qui offre la possibilité de baisser la luminosité de l’affichage pendant la nuit (comme le Naf Naf Morning par exemple) et bien sûr éteindre les éventuels appareils électroniques que vous avez dans la chambre (la télé qui reste en veille, etc.).

Une demi-heure avant d’éteindre la lumière, vous pouvez aussi commencer à réduire l’intensité lumineuse dans la chambre en remplaçant votre lampe de chevet par une petite veilleuse. C’est de plus en plus à la mode, pas seulement chez les enfants ! La veilleuse devient un élément de déco à part entière.

Bien choisir son matelas et sa literie

C’est vrai pour les célibataires mais c’est encore plus vrai si vous êtes en couple !

Il y a d’abord le cas du vol de couette en pleine nuit ;) Pour éviter de vous retrouver en train de grelotter, ayez chacun une petite couette ou prévoyez une couette longue qui dépasse largement du lit histoire d’avoir de la marge !

Pour le matelas, ce n’est pas toujours évident de trouver la texture qui convienne aux deux membres d’un couple. Certains préfèrent un matelas ferme, d’autres un matelas plus souple. Dans ce cas, il est parfois intéressant que chacun ait son matelas.

Il faut aussi faire attention à la température. Celle de la chambre, bien sûr… mais aussi celle de votre literie. Quand on a une couette beaucoup trop chaude, on risque de se réveiller au beau milieu de la nuit… et de la même manière, ce n’est jamais très agréable d’avoir froid.

Si vous n’avez pas envie de multiplier les couettes et les couvertures, vous pouvez acheter une couette quatre saisons. C’est l’alliance entre une couette légère pour l’été et une couette un peu plus épaisse pour les saisons intermédiaires. Vous pouvez les attacher entre elles pour avoir une couette encore plus chaude pour l’hiver.

Utiliser un diffuseur d’huiles essentielles relaxantes

Certaines huiles essentielles sont connus pour leurs propriétés relaxantes. On peut trouver des mélanges conçus spécialement pour favoriser le sommeil. J’aime beaucoup la marque Puressentiel qui propose un mélange sommeil à base de camomille, lavande, marjolaine, avec des notes d’agrumes. Leurs huiles essentielles sont labellisées HEBBD (Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie), un gage de qualité.

Il existe aussi le mélange détente & sommeil Synergie, lui aussi HEBBD. Si vous préférez les huiles bio, je vous conseille la marque Naturactive avec un mélange de 5 huiles (dont lavande et citron), plus de 99.4% des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.

On met quelques gouttes d’huile sur son oreiller ou, encore mieux, on utilise un diffuseur. J’aime beaucoup celui de la marque Aukey, c’est un diffuseur au prix abordable et qui ne prend pas de place. On peut le mettre en route peu avant d’aller se coucher histoire de diffuser un léger parfum dans la chambre. Ça ne provoque pas le sommeil (ce serait trop beau !) mais ça crée une atmosphère de détente qui aide à s’endormir.

Mettre des plantes dans sa chambre

On raconte souvent qu’il ne faut pas mettre de plantes dans une chambre à coucher car la nuit, elles consomment de l’oxygène et rejettent du gaz carbonique. En fait, c’est une idée reçue ! C’est vrai qu’une plante « respire » mais pas au point de perturber votre propre environnement (à moins peut-être de créer une vraie forêt vierge autour du lit, et encore !).

Il existe des plantes qui ont des vertus bénéfiques pour la santé et qu’on peut tout à fait mettre dans sa chambre pour mieux dormir : le ficus, l’aloe vera, la fougère de Boston ou encore l’areca… Il faut juste faire attention si vous avez des animaux domestiques, en particulier des chats, car certaines plantes sont toxiques pour nos boules de poils préférées.

L'aloe vera, plante zen
L’aloe vera, plante zen

Créer une atmosphère calme

Difficile de dormir quand il y a du bruit. Difficile aussi de bien dormir quand il n’y a absolument aucun bruit : contrairement à ce qu’on pense parfois, l’absence totale de bruit est stressante pour beaucoup de gens !

Ce n’est pas toujours facile de bloquer les bruits extérieurs, en particulier si votre chambre donne sur une rue bruyante, que votre compagnon de lit ronfle ou que vous avez des voisins qui déplacent des meubles à des heures indécentes.

On peut se faire faire des protections auditives sur mesure. C’est clairement un investissement (les miennes m’ont coûté 120€) mais elles sont moulées sur votre oreille et font baisser le bruit ambiant de 20 dB au moins.

C’est plus confortable à porter que des boules Quiès et on ne les perd pas en dormant. J’ai fait faire les miennes chez un audioprothésiste en choisissant la marque Protac, très réputée. Je ne les utilise pas au quotidien mais c’est pratique le jour où il y a vraiment beaucoup de bruit autour de vous et vous devez quand même dormir ! Ça sert aussi dans les transports et en avion, pendant les vols de nuit, pour ne pas être dérangé.

Vous pouvez aussi diffuser des bruits blancs, c’est-à-dire des bruits d’ambiance qui noient les autres bruits sans perturber le sommeil. Il existe des CD de bruits blancs (ou des albums sur Spotify !), on peut aussi placer une fontaine miniature dans sa chambre (le seul risque : que le bruit de l’eau vous donne envie de faire pipi !). J’adore les fontaines Nature & Découvertes qui sont très esthétiques.

Voilà quelques-unes des astuces déco que j’ai testées pour mieux dormir. Si vous avez vous aussi essayé des choses, partager vos conseils dans les commentaires !

Le portant à vêtements, indispensable si vous manquez de rangements !

Si vos armoires débordent, que vous ne savez plus comment ranger vos vestes, chemises, blouses ou robes sans tout froisser, vous avez peut-être besoin d’un portant à vêtements. Mais comment choisir un portant ? Quels sont les pièges à éviter et les éléments à bien regarder ? Quelques conseils pratiques de rangement dans cet article !

Comment choisir un portant à vêtements ?
Comment choisir un portant à vêtements ?

Choisir un portant à vêtements : les questions à se poser avant l’achat

Que rangerez-vous sur le portant ? Des vestes, des manteaux, des pantalons ? Ça vous donnera une première idée de la place nécessaire mais aussi du poids des vêtements à stocker, qui est un critère important pour choisir son portant de rangement. A titre indicatif, un pantalon pèse souvent entre 500g et 1kg, une chemise autour de 200g, une veste entre 600g et 1 kg.

Où allez-vous mettre ce portant ? Avez-vous beaucoup de place ou pas ? Certains portants à vêtements sont peu profonds, d’autres sont très hauts pour bien exploiter la hauteur sous plafond, il y a des portants extensibles et d’autres non.

Avez-vous besoin de déplacer le portant à vêtements ? Si vous comptez ranger votre portant dans un placard ou un cagibi pour créer une penderie improvisée, vous pourrez prendre un modèle fixe… tandis que si vous avez besoin de déplacer le portant – par manque d’espace, parce qu’il gêne l’ouverture d’une porte ou d’un placard, mieux vaudra opter pour un modèle à roulettes.

Quelques modèles de portants à vêtements intéressants

Tatkraft propose un modèle télescopique bien pratique à 44.95€.

  • Il se monte très rapidement et supporte plusieurs dizaines de kilos de vêtements.
  • Il est extensible, à la fois en longueur (de 105 à 176 cm) et en hauteur (de 137.5 à 187 cm), ce qui est bien pratique si vous voulez le mettre sous des combles ou au contraire suspendre des robes ou manteaux longs.
  • Il comporte aussi deux barres pour accrocher des accessoires ou des sacs.
Un portant à vêtements Tatkraft
Portant à vêtements Tatkraft

Les portants en acier sont très solides. Ils se distinguent par leur simplicité : assemblage sans outil, look sobre. Ils existent dans différentes tailles et la plupart des modèles peuvent supporter jusqu’à 140 kg de vêtements, une vraie garantie si vous avez beaucoup de pièces lourdes à stocker comme des manteaux par exemple :

Un portant à vêtements en acier
Portant en acier

Regardez aussi ce portant prêt à remplacer une vraie penderie chez SoBuy. Il se fixe sans percer au plafond, ce qui est bien pratique si vous êtes locataire ou que vous avez deux mains gauches en bricolage. Extensible, avec des corbeilles intégrées pour encore plus d’espace de rangement…

Portant à vêtements type dressing
Portant à vêtements SoBuy

Et voici une vraie penderie sur roulettes qui permet d’exploiter la hauteur sous plafond. On la trouve chez SongMics et elle peut atteindre près de 2m de hauteur avec deux barres de penderie. Le petit plus, c’est que la barre du haut est plus longue que celle du bas, ce qui permet d’accrocher aussi les vêtements longs sans avoir à les plier !

Un portant à vêtements qui exploite la hauteur sous plafond
Un portant à vêtements qui exploite la hauteur sous plafond

Derniers conseils rangement pour votre portant

Ne chargez pas trop votre portant. C’est censé être une solution d’appoint quand on n’a pas assez de rangements dans une armoire ou un dressing mais ça n’a pas vocation à remplacer une véritable penderie. Si vous n’avez aucun endroit où ranger vos vêtements, mieux vaut investir dans une armoire ou un kit dressing (Leroy-Merlin propose pas mal de choix pour tous les budgets).

Un portant à vêtements peut avoir beaucoup d’usages dans d’autres contextes que chez vous : pour bien présenter vos vêtements lors d’un vide-grenier, pour les transporter facilement pendant un déménagement…

5 conseils pour désencombrer son appartement sans se décourager

Si vous avez tendance à entasser vos affaires sans jamais faire le tri, vous avez peut-être déjà eu envie de mettre un bon coup de pied dans cette mauvaise habitude pour retrouver un intérieur rangé et agréable. Mais comment désencombrer un appartement sans se décourager devant l’ampleur de la tâche ?

Voilà comment je procède pour ma part quand je veux faire le vide chez moi, c’est une méthode qui fonctionne bien donc j’espère qu’elle vous aidera aussi !

Désencombrer son appartement : ce n'est pas une mission impossible !
Désencombrer son appartement : ce n’est pas une mission impossible !

1) Ne pas vouloir tout faire d’un coup

Nous sommes très doués pour mettre le bazar : les placards de cuisine qui débordent, les dizaines de produits de beauté et de maquillage entamés (et entassés) dans la salle de bain, l’armoire où les vêtements s’entassent jusqu’à déborder, les piles de papiers dans le salon, il y a beaucoup d’endroits de la maison qui sont susceptibles de se transformer en vrai capharnaüm !

Pour désencombrer son appartement, il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre mais se fixer de petits objectifs réalistes. La plupart des gens sont incapables de passer un week-end entier à faire le tri sans se dégoûter à jamais de l’exercice. Vous pouvez procéder pièce par pièce mais aussi meuble par meuble, ce qui est parfois plus facile quand vous avez beaucoup de désordre.

C’est aussi un exercice qu’il faut faire régulièrement : de mon coté, je passe en revue mes meubles de rangement une à deux fois par an de fond en comble et alors que je n’ai pas l’impression d’entasser des choses, je suis à chaque fois surprise de donner/jeter 4 ou 5 sacs entiers !

2) Faites des piles par objectif

Pour bien ranger un placard, je vous conseille de commencer par tout sortir. Sur le moment, votre pièce se transforme en un vrai champ de bataille mais le plaisir d’avoir tout rangé n’en sera que plus grand à la fin ! Ça permet aussi d’en profiter pour nettoyer l’intérieur du placard et de remettre les choses en place avec une meilleure organisation qu’au départ.

Une fois que vous avez tous sortis, répartissez les affaires en 4 piles :

  • Affaires à garder : ce sont celles dont vous avez l’utilité ou qui doivent être conservées pour d’autres raisons (par exemple, les papiers importants que l’on doit garder tout au long de sa vie).
  • Affaires à jeter : ce sont les affaires qui ne peuvent pas connaître de seconde vie et/ou qui ne servent plus. Papiers inutiles, vêtements usés/troués que vous ne portez plus, etc.
  • Affaires à donner : ce sont des affaires qui peuvent encore servir car leur état est satisfaisant mais que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas vendre. Soit parce que vous n’avez pas le temps de gérer des mises en vente, soit parce qu’elles n’ont pas de valeur sur le marché de l’occasion.
  • Affaires à vendre : ce sont les choses dont vous ne voulez plus mais qui ont suffisamment de valeur pour vous rapporter un peu d’argent si vous les revendez.

Une fois ces quatre piles formées, commencez par mettre à la poubelle les affaires à jeter. Rangez ensuite dans votre placard les affaires que vous allez conserver. Mettez dans un sac les affaires à donner, en veillant à ce qu’elles soient propres et en bon état. Et rassemblez au même endroit les affaires à vendre.

3) Ne procrastinez pas sur le devenir de vos 4 piles

On est souvent tellement satisfait d’avoir trié qu’on en reste là. Il est important d’aller jusqu’au bout de la démarche et de le faire rapidement.

Par exemple, prenez tout de suite des photos des affaires que vous souhaitez vendre et mettez les annonces en ligne sur le site de votre choix (Le Bon Coin, eBay, Vide Dressing, Vinted, Vestiaire Collective, etc.). De même, allez tout de suite donner ce dont vous vous séparez aux associations de votre choix (il existe par exemple dans la plupart des villes des « boîtes à vêtements » qui permettent de récupérer les dons de vêtements).

4) Votre tri doit être impitoyable

C’est là que beaucoup de gens ont du mal ! Vous vous dites « je vais garder cet objet même si je ne m’en sers pas actuellement car on ne sait jamais, ça pourrait servir plus tard ». C’est souvent comme ça qu’on finit par entasser des dizaines d’affaires « au cas où » dont on ne se sert jamais.

Pour ma part, j’ai une méthode radicale : si un objet ou un vêtement ne m’a pas servi depuis plus d’un an, je me pose une question : « combien ça coûterait de le racheter si j’en avais besoin ? » Si ça représente un budget raisonnable, je me débarrasse de l’objet car il est peu probable qu’il me serve dans un futur proche… et si ça devait être le cas, je pourrais le racheter !

L’animatrice américaine Oprah Winfrey a popularisé une méthode assez pratique pour trier son dressing sur ce principe : elle consiste à ranger tous les vêtements d’une penderie en plaçant le crochet du cintre à l’envers. À chaque fois que vous portez un vêtement, vous le remettez dans la penderie en plaçant cette fois-ci le crochet du cintre dans le bon sens. Au bout d’un an, il suffit de regarder les vêtements dont le crochet est à l’envers pour repérer ce que vous ne portez jamais.

5) Ne vous précipitez pas à acheter des boîtes de rangement

Vous l’avez peut-être déjà remarqué sur ce blog, je suis une grande fan des boîtes et des paniers de rangement. C’est un moyen radical de faire en sorte que rien ne traîne tout en ayant un mode d’organisation esthétique. Malgré tout, je pense qu’il faut acheter des boîtes seulement une fois que le tri est fait.

Sinon, vous allez vous contenter de déplacer le bazar dans vos boîtes et au final, ça ne changera rien à l’impression de désordre. Commencez par trier et offrez-vous de jolies boîtes en guise de récompense à vos efforts !

Comment enlever les bouloches d’un pull ?

Le froid est là mais ce n’est pas si grave tant qu’on peut se lover dans un pull bien chaud et moelleux ! Tout serait si simple… si les pulls n’étaient pas victimes d’une malédiction : les bouloches ! Dans cet article, je vous explique comment elles se forment et surtout, comment enlever les bouloches d’un pull pour lui redonner sa jeunesse. Ça vous servira non seulement pour vos pulls actuels mais aussi si vous achetez des pulls en occasion. On trouve parfois de magnifiques pulls vintage oversize… sauf qu’ils auraient bien besoin d’un petit coup de jeune.

Enlever les bouloches d'un pull

Les bouloches de pull, causées par les frottements

Les bouloches se forment lorsque votre pull frotte contre quelque chose. Ça peut être au niveau des coudes, là où le pull frotte contre votre manteau ou veste dès que vous bougez les bras, mais ça peut aussi survenir lors du lavage, par simple frottement du linge.

Pour limiter le risque d’apparition de bouloches, protégez d’abord vos pulls lors du rangement en les pliant soigneusement. Lavez-les toujours à basse température : soit à la main pour les matières les plus fragiles, avec une lessive pour linge délicat ou tout simplement du shampooing pour bébé ; soit à la machine en ne dépassant jamais 30°C et sans essorage. Vous pouvez mettre le pull à l’envers pour le laver en limitant les bouloches sur le côté visible… et le glisser dans un filet à linge qui le protégera de tout accroc.

Un pull ne s’essore pas, on peut retirer l’excédent d’eau en le tamponnant avec une serviette de bain par exemple. On le fait sécher à plat pour ne pas qu’il se déforme sous le poids de l’eau.

Comment enlever les bouloches d’un pull ?

Pour enlever les bouloches d’un pull, il existe différentes méthodes.

Le rasoir – Prenez un rasoir « classique » et passez-le sur le pull délicatement, sans trop appuyer pour ne pas faire de trou. Ça rase littéralement les bouloches. Mieux vaut d’abord faire un test sur une petite zone peu visible du pull et utiliser une lame un peu usée plutôt qu’une lame toute neuve. Soyez vraiment prudent avec cette méthode car avec certaines matières fragiles ou un geste un peu brusque, il est facile de faire un trou dans son pull…

Le peigne – Beaucoup moins agressif que le rasoir et tout aussi efficace ! Il faut utiliser un peigne à laine spécial, ça ne coûte que quelques euros mais c’est bien pratique pour enlever les bouloches.

Un rasoir anti-bouloches – Ça ne ressemble pas vraiment à un rasoir, c’est un petit appareil à piles dédié au retrait des bouloches sur les textiles. Son gros avantage est de pouvoir traiter de grandes zones, on peut donc l’utiliser aussi bien sur les pulls que sur les manteaux en laine ou les couvertures par exemple. Faites seulement attention à choisir un bon rasoir anti-bouloches : il y a des modèles très bien chez Philips mais si vous commandez une sous-marque, lisez bien les commentaires des internautes car certains rasoirs anti-bouloches ont tendance à endommager les vêtements.

C’est un bon moyen de redonner un coup de jeune à un pull ou à un manteau !

5 mauvaises habitudes déco à abandonner cette année

Il n’y a pas de raison que la déco échappe au traditionnel exercice des bonnes résolutions ! Je pense qu’on commet tous des erreurs dans l’aménagement ou dans l’organisation de son petit chez soi et c’est l’occasion ou jamais de se décider à abandonner ces mauvaises habitudes déco !

C'est l'heure des bonnes résolutions déco
C’est l’heure des bonnes résolutions déco !

1) On arrête… d’avoir un appartement encombré

Quand on est pris par le rythme de son travail ou de sa vie de famille, on a vite tendance à laisser les objets s’entasser dans les pièces de vie. C’est la pile de courrier qu’on triera plus tard, les petits objets qui traînent sur les meubles, les chaussures qui s’empilent en vrac…

Cette année, on s’organise !

  • Pour le courrier, vous pouvez par exemple demander à recevoir les factures par e-mail pour limiter la quantité de lettres qui arrivent dans la boîte. Jetez immédiatement les publicités qui ne vous intéressent pas et mettez un autocollant « Stop pub » sur votre boîte aux lettres si vous voulez éviter d’en recevoir trop souvent. Chaque mois, prenez le temps de trier le courrier et de ranger les documents importants dans un classeur, bien protégés par des pochettes plastiques.
  • Pour les petits objets qui traînent, il ne faut pas hésiter à investir dans un plateau ou une jolie boîte qui vous permettra de ranger tout ce qui retient le regard et donne l’impression d’un appartement en désordre. Pour les clés, on peut installer une jolie boîte à clés déco comme ce modèle en forme de nichoir afin de les suspendre à proximité de la porte pour ne jamais les perdre !
  • Quant aux chaussures, il suffit d’acheter un lot de boîtes de même taille pour les empiler correctement sans les abîmer ou un rangement adapté, comme ce modèle de chez Songmics que je trouve très astucieux !

Un rangement pour chaussures intelligent par Songmics

2) On oublie… sa mauvaise organisation pour le ménage

Bon, soyons honnêtes, il y a les passionnés de ménage qui trouvent que c’est une activité qui détend et qui vide la tête… et il y a les autres ! Personnellement, je n’ai aucune envie de consacrer mes week-ends à astiquer mon appartement mais pour autant, je n’imagine pas vivre dans la saleté :)

Si vous n’avez pas de femme de ménage, la solution est de mettre en place un planning de ménage qui vous permet de faire les choses au fur et à mesure sans devoir y passer une journée complète. Par exemple, vous commencez par décider des choses indispensables à nettoyer chaque semaine : salle de bain, toilettes, cuisine, passer l’aspirateur… Vous vous intéressez ensuite au nettoyage qui peut être fait un peu moins fréquemment : par exemple, le lavage des sols. Et vous complétez le planning par les choses que l’on nettoie moins souvent comme les vitres, les plinthes, etc.

De mon côté, je fais souvent le gros du ménage le jeudi soir. Ça permet de rentrer chez soi le vendredi en retrouvant une maison propre et de ne pas avoir de corvée à accomplir le week-end !

3) On abandonne… la décoration trop froide

Plus ça va, plus les tendances déco s’orientent vers un style épuré et on en oublie parfois que l’on ne vit pas dans un catalogue ! Un style épuré ne signifie pas que que votre personnalité n’apparaît nulle part dans votre décoration ou qu’il ne faut s’autoriser aucune fantaisie.

En janvier, c’est le mois du blanc et vous pouvez en profiter pour choisir une jolie parure de lit qui donnera du caractère à votre chambre. Vous pouvez faire imprimer sur une toile une photo que vous appréciez énormément afin d’avoir un élément de décoration que vous ne retrouverez chez personne d’autre. Vous pouvez mettre un gros plaid et des coussins originaux sur votre canapé pour inviter à la détente. Bref, la déco est aussi faite pour s’exprimer !

4) On arrête de négliger la verdure

Beaucoup d’études scientifiques très sérieuses ont montré que la présence de plantes améliorait beaucoup de choses chez l’être humain : elle améliore la perception de l’espace, le sentiment de bien-être, les capacités attentionnelles ou encore la productivité. Pourquoi s’en priver ?

Il suffit de choisir un joli vase et d’y placer un bouquet de fleurs de saison. Vous pouvez aussi profiter d’une balade en forêt pour ramasser des plantes sauvages avec lesquelles vous créerez une composition ou acheter un terrarium et imaginer une composition avec des plantes succulentes, de la mousse ou autres idées créatives…

5) On évite de dépenser sans compter

En déco aussi, il faut savoir être raisonnable et surtout, il faut savoir être patient ! Ne vous précipitez pas à acheter un élément de déco s’il ne vous correspond pas à 100% ou si vous n’avez pas une idée très claire de la direction que va prendre votre déco. Si vous achetez trop vite, vous risquez de vous retrouver avec un objet ou un meuble qui tranche avec le reste de votre pièce.

Ça m’est déjà arrivé avec un tapis. J’imaginais ma pièce avec un tapis anthracite mais une fois en magasin, j’ai décidé d’acheter un tapis bordeaux simplement parce que j’avais hâte d’avoir un tapis ! Résultat : au bout de quelques mois, j’ai fini par le revendre au profit d’un tapis anthracite et j’ai perdu au passage pas mal d’argent.

On peut aussi faire des économies en adoptant de petits réflexes simples : remplacer les vieilles ampoules par des ampoules basse consommation, avoir plusieurs éclairages de puissance différente histoire de pouvoir moduler la luminosité au maximum en fonction de l’heure de la journée.

Je suis sûre qu’il y a plein d’autres bonnes résolutions à prendre en matière de déco et d’organisation pour abandonner ses mauvaises habitudes mais déjà, si vous commencez par ces cinq là, ce ne sera pas si mal !