Quel chauffage d’appoint pour une salle de bain ?


Lorsque les températures commencent à chuter, on a tous envie de rester au chaud chez soi. Et quoi de mieux que la salle de bain pour se relaxer après une longue journée ? Mais si la pièce est froide, cela gâche un peu l’ambiance. C’est pourquoi il est important de choisir le chauffage d’appoint idéal pour votre salle de bain ! Dans cet article, je vais vous donner quelques conseils pour faire le bon choix.

Comment choisir un chauffage d’appoint pour salle de bain ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir un radiateur ou une solution de chauffage dans une salle de bain :

  • La superficie de la pièce, qui va déterminer la puissance du radiateur nécessaire pour bien chauffer.
  • Le budget de départ : certaines solutions se révèlent plus économiques en matière de consommation d’énergie à long terme, mais exigent un investissement plus élevé au départ.
  • La consommation électrique : vous allez utiliser votre salle de bains tous les jours, la consommation peut donc vite exploser si vous ne veillez pas à cet aspect !
  • Le type de chauffage : si vous avez besoin d’un chauffage silencieux, rapide, cela peut jouer sur l’appareil à privilégier.
  • Les options souhaitées : programmer votre radiateur par exemple, ou bénéficier d’un mode « boost » pour un chauffage rapide.
  • La sécurité : eau et électricité ne font pas bon ménage, il est donc très important de prendre en compte cette notion de sécurité, en choisissant des appareils adaptés à une salle de bain.

Quelles règles de sécurité s’appliquent pour mettre un appareil électrique dans une salle de bain ?

En matière d’électricité, la norme NF C 15-1004 définit 4 « espaces » dans une salle de bain, avec des règles spécifiques pour chacun :

  • Le volume 0 correspond à l’intérieur de la douche ou de la baignoire, il ne doit contenir aucun appareil électrique.
  • Le volume 1 correspond à la zone située au-dessus de la baignoire ou de la douche. Par définition, c’est une zone très sujette aux projections d’eau, elle peut donc accueillir un nombre très limité d’appareils électriques, notamment ceux suivant la norme IPX5.
  • Le volume 2 correspond à une zone proche de la baignoire ou de la douche, située à 60 cm de distance latérale maximum et 2m25 de hauteur. Dans cette zone, on peut installer un sèche-serviettes de classe II par exemple.
  • Le volume 3 correspond à tout ce qui se situe à plus de 60 cm de la douche ou de la baignoire : cette zone est dite « hors volume », elle peut donc accueillir d’autres installations électriques (prises, machine à laver, éclairage, interrupteur…). La plupart du temps, c’est dans cette zone que sera situé votre chauffage d’appoint pour salle de bains.

Vous allez constater que les appareils électriques précisent souvent une norme comme IPX4 (supporte les projections d’eau et éclaboussures), IPX5 (supporte les jets d’eau sous pression) ou IPX7 (peut être immergé de manière temporaire).

Quels types de chauffages d’appoint pour salle de bain existent ?

Il existe plusieurs types de chauffages d’appoint pour salle de bain, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients. Parmi les plus populaires, on retrouve les chauffages électriques (radiateur soufflant, sèche-serviette électrique) ainsi que le radiateur bain d’huile. Quels sont les avantages et inconvénients de chaque solution ?

Le radiateur soufflant dans une salle de bains

Le chauffage soufflant est une solution de chauffage d’appoint très pratique. Ses avantages ?

  • Peu onéreux à l’achat. Comptez 25 à 100€ selon la solidité du modèle et ses options.
  • Facile à installer puisqu’il ne nécessite aucun branchement complexe, une simple prise murale suffit.
  • Chauffe rapidement, pratique si vous avez par exemple besoin de changer un bébé.
  • Facile à déplacer car il est en général petit et léger.

Ses inconvénients ?

  • Souvent bruyant, donc pas idéal pour se détendre dans sa baignoire en profitant du calme !
  • Il coûte très cher à l’utilisation car consomme beaucoup.

Il est adapté à une utilisation ponctuelle, en dépannage quand il fait vraiment très froid ou que vous avez une panne de chauffage.

Quelques modèles ?

Radiateur soufflant Rowenta : existe en version 1000-2000W à 55€ ou dans une version plus puissante jusqu’à 2400W à 68€, il permet de chauffer des espaces relativement grands (on considère souvent qu’il faut 100W pour chauffer 1 m²). Il est relativement silencieux pour un chauffage soufflant, pèse à peine plus de 2 kg.

Radiateur soufflant Drexon : ceux qui ont vraiment un mini budget, ce chauffage soufflant autour de 35€ offre une puissance jusqu’à 2000W, un poids plume inférieur à 1 kg. A ce prix, pas de miracle, c’est bruyant et ne dégage pas une grande impression de solidité mais en dépannage, ça fait l’affaire !

Radiateur soufflant céramique ProBreeze : bon rapport qualité prix pour ce modèle intermédiaire autour de 50€, d’une puissance variable jusqu’à 2000W. Il pèse environ 1.8 kg et comporte un système oscillant à 60° pour mieux répartir la chaleur dans la pièce.

Il existe des versions murales, généralement un peu plus chères, comme :

Chauffage soufflant
Chauffage soufflant

Le sèche-serviette électrique en guise de chauffage

Le sèche-serviette électrique peut être un chauffage d’appoint performant, qui a de nombreux avantages :

  • Il est conçu pour les salles de bain.
  • Il est économique à l’utilisation, car la plupart des modèles ont une faible consommation.
  • Il existe en plein de tailles différentes pour s’adapter à la taille de votre pièce.
  • Il a l’avantage de chauffer la pièce mais aussi vos serviettes pour un confort maximal après la douche.
  • Il offre souvent des options de programmation, un mode « chauffe rapide » si vous décidez d’utiliser la salle de bain à l’improviste.

Côté inconvénients du sèche-serviette électrique :

  • Il nécessite d’avoir un pan de mur libre pour être posé.
  • Il implique un branchement électrique spécifique et un peu de bricolage (quoique léger !) pour percer le mur et fixer le sèche-serviette.
  • Le prix à l’achat est bien supérieur à celui d’un simple chauffage d’appoint pour salle de bain.
  • Il est souvent insuffisant pour chauffer une grande pièce.

La marque de référence a longtemps été Acova mais de l’avis général quand j’ai prospecté sur le sujet, on paie aussi beaucoup cette « renommée » en achetant du Acova. Une excellente alternative est la marque Sauter.

Quelques modèles :

Le sèche-serviettes, pour un confort optimal
Le sèche-serviettes, pour un confort optimal

Le radiateur bain d’huile pour une salle de bains

Le radiateur bain d’huile est un chauffage d’appoint très efficace qui diffuse une agréable chaleur dans toute la pièce. Ses atouts :

  • Son installation est très simple, car il suffit de le brancher à une prise électrique.
  • Il coûte peu cher à l’achat
  • La chaleur est durable et agréable (même éteint, il continue à diffuser de la chaleur pendant assez longtemps).
  • Il est souvent facile à déplacer grâce à des roulettes.
  • Il consomme moins qu’un radiateur électrique.
  • Il est assez « increvable ».

Ses inconvénients :

  • Le radiateur bain d’huile met longtemps à chauffer. Ca suppose anticiper son allumage, un inconvénient qui peut être résolu en le branchant sur une prise connectée car ça vous permet alors de le programmer quand vous voulez, par exemple pour qu’il se déclenche 1h avant votre réveil histoire que la salle de bain soit bien chaude à temps !
  • Il est plus encombrant qu’un sèche-serviette ou un petit chauffage soufflant.

Notez qu’il existe aussi le chauffage d’appoint pour salle de bain infrarouge. On l’appelle aussi chauffage radiant. Souvent, il n’est pas conçu spécialement pour la salle de bains mais peut aussi servir de chauffage de terrasse. Il y a par exemple ce chauffage mural infrarouge de chez Drexon à petit prix. L’installation nécessite, comme pour un sèche-serviette, un branchement dédié (ça ne se branche pas sur une prise murale classique).

Derniers conseils pour choisir le meilleur chauffage d’appoint

Prenez bien en compte la taille de votre salle de bain, en particulier si elle est très grande. La plupart des modèles de radiateurs et sèche-serviettes se débrouillent très bien dans une pièce jusqu’à 8 m² (c’est souvent plus petit en appartement !). Au-delà, cela dépend de la puissance choisie donc pensez à regarder cet aspect.

Déterminez aussi comment vous allez utiliser ce chauffage : est-ce en complément de votre chauffage central ou comme système de chauffage principal ? Si vous avez besoin d’un petit radiateur de salle de bains pour changer votre bébé « au chaud » tout en ayant par ailleurs un radiateur fixe, vous pouvez tout à fait opter pour un radiateur soufflant. En revanche, s’il s’agit de chauffer 10m² dans la durée, ça peut vite faire exploser la facture d’électricité.

Parfois, ça vaut le coup d’investir un peu au départ pour une solution offrant plus de confort et d’économies à long terme !


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Lorsque vous effectuez des achats sur Amazon.fr depuis ce site, vous me permettez de bénéficier d'une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.