5 conseils pour désencombrer son appartement sans se décourager

5 conseils pour désencombrer son appartement sans se décourager

30 janvier 2017 Non Par Appartement58

Si vous avez tendance à entasser vos affaires sans jamais faire le tri, vous avez peut-être déjà eu envie de mettre un bon coup de pied dans cette mauvaise habitude pour retrouver un intérieur rangé et agréable. Mais comment désencombrer un appartement sans se décourager devant l’ampleur de la tâche ?

Voilà comment je procède pour ma part quand je veux faire le vide chez moi, c’est une méthode qui fonctionne bien donc j’espère qu’elle vous aidera aussi !

Désencombrer son appartement : ce n'est pas une mission impossible !

Désencombrer son appartement : ce n’est pas une mission impossible !

1) Ne pas vouloir tout faire d’un coup

Nous sommes très doués pour mettre le bazar : les placards de cuisine qui débordent, les dizaines de produits de beauté et de maquillage entamés (et entassés) dans la salle de bain, l’armoire où les vêtements s’entassent jusqu’à déborder, les piles de papiers dans le salon, il y a beaucoup d’endroits de la maison qui sont susceptibles de se transformer en vrai capharnaüm !

Pour désencombrer son appartement, il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre mais se fixer de petits objectifs réalistes. La plupart des gens sont incapables de passer un week-end entier à faire le tri sans se dégoûter à jamais de l’exercice. Vous pouvez procéder pièce par pièce mais aussi meuble par meuble, ce qui est parfois plus facile quand vous avez beaucoup de désordre.

C’est aussi un exercice qu’il faut faire régulièrement : de mon coté, je passe en revue mes meubles de rangement une à deux fois par an de fond en comble et alors que je n’ai pas l’impression d’entasser des choses, je suis à chaque fois surprise de donner/jeter 4 ou 5 sacs entiers !

2) Faites des piles par objectif

Pour bien ranger un placard, je vous conseille de commencer par tout sortir. Sur le moment, votre pièce se transforme en un vrai champ de bataille mais le plaisir d’avoir tout rangé n’en sera que plus grand à la fin ! Ça permet aussi d’en profiter pour nettoyer l’intérieur du placard et de remettre les choses en place avec une meilleure organisation qu’au départ.

Une fois que vous avez tous sortis, répartissez les affaires en 4 piles :

  • Affaires à garder : ce sont celles dont vous avez l’utilité ou qui doivent être conservées pour d’autres raisons (par exemple, les papiers importants que l’on doit garder tout au long de sa vie).
  • Affaires à jeter : ce sont les affaires qui ne peuvent pas connaître de seconde vie et/ou qui ne servent plus. Papiers inutiles, vêtements usés/troués que vous ne portez plus, etc.
  • Affaires à donner : ce sont des affaires qui peuvent encore servir car leur état est satisfaisant mais que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas vendre. Soit parce que vous n’avez pas le temps de gérer des mises en vente, soit parce qu’elles n’ont pas de valeur sur le marché de l’occasion.
  • Affaires à vendre : ce sont les choses dont vous ne voulez plus mais qui ont suffisamment de valeur pour vous rapporter un peu d’argent si vous les revendez.

Une fois ces quatre piles formées, commencez par mettre à la poubelle les affaires à jeter. Rangez ensuite dans votre placard les affaires que vous allez conserver. Mettez dans un sac les affaires à donner, en veillant à ce qu’elles soient propres et en bon état. Et rassemblez au même endroit les affaires à vendre.

3) Ne procrastinez pas sur le devenir de vos 4 piles

On est souvent tellement satisfait d’avoir trié qu’on en reste là. Il est important d’aller jusqu’au bout de la démarche et de le faire rapidement.

Par exemple, prenez tout de suite des photos des affaires que vous souhaitez vendre et mettez les annonces en ligne sur le site de votre choix (Le Bon Coin, eBay, Vide Dressing, Vinted, Vestiaire Collective, etc.). De même, allez tout de suite donner ce dont vous vous séparez aux associations de votre choix (il existe par exemple dans la plupart des villes des « boîtes à vêtements » qui permettent de récupérer les dons de vêtements).

4) Votre tri doit être impitoyable

C’est là que beaucoup de gens ont du mal ! Vous vous dites « je vais garder cet objet même si je ne m’en sers pas actuellement car on ne sait jamais, ça pourrait servir plus tard ». C’est souvent comme ça qu’on finit par entasser des dizaines d’affaires « au cas où » dont on ne se sert jamais.

Pour ma part, j’ai une méthode radicale : si un objet ou un vêtement ne m’a pas servi depuis plus d’un an, je me pose une question : « combien ça coûterait de le racheter si j’en avais besoin ? » Si ça représente un budget raisonnable, je me débarrasse de l’objet car il est peu probable qu’il me serve dans un futur proche… et si ça devait être le cas, je pourrais le racheter !

L’animatrice américaine Oprah Winfrey a popularisé une méthode assez pratique pour trier son dressing sur ce principe : elle consiste à ranger tous les vêtements d’une penderie en plaçant le crochet du cintre à l’envers. À chaque fois que vous portez un vêtement, vous le remettez dans la penderie en plaçant cette fois-ci le crochet du cintre dans le bon sens. Au bout d’un an, il suffit de regarder les vêtements dont le crochet est à l’envers pour repérer ce que vous ne portez jamais.

5) Ne vous précipitez pas à acheter des boîtes de rangement

Vous l’avez peut-être déjà remarqué sur ce blog, je suis une grande fan des boîtes et des paniers de rangement. C’est un moyen radical de faire en sorte que rien ne traîne tout en ayant un mode d’organisation esthétique. Malgré tout, je pense qu’il faut acheter des boîtes seulement une fois que le tri est fait.

Sinon, vous allez vous contenter de déplacer le bazar dans vos boîtes et au final, ça ne changera rien à l’impression de désordre. Commencez par trier et offrez-vous de jolies boîtes en guise de récompense à vos efforts !